Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels


25 millions de bagages... pas forcément perdus pour tout le monde !


Les compagnies aériennes ont égaré pas moins de 25 millions de bagages en 2009. Un joli score malgré tout, puisque la quantité de valises perdues est en forte baisse depuis plusieurs années. Parmi tous ces bagages, certains ne sont jamais réclamés ou disparaissent totalement de la circulation. Et si je vous disais où les trouver ?



La petite angoisse du tapis roulant. Tous les voyageurs la connaissent. C’est cette petite appréhension que l’on ressent lorsque l’on regarde les bagages défiler, implorant discrètement la compagnie de ne pas avoir égaré ses affaires. Car si les ctransporteurs, aéroports et systèmes de gestion des bagages font tous ensemble des progrès, ils continuent de perdre des millions de bagages chaque année. Près de 25 millions en 2009, selon la Société internationale des télécommunications aéronautiques (SITA), notamment spécialisée dans l’étiquetage électronique des bagages. La majorité des pertes surviennent pendant les transferts. Ce qui transforme la petite angoisse du tapis roulant en grosse angoisse de voir son bagage en visite à Pékin quand on vient de faire un Paris-Auckland avec trois escales. Des problèmes d’étiquetages, de sécurité sont également à l’origine des pertes. Le voyageur n’est pas seul à pâtir de ces dysfonctionnements, car les compagnies payent une lourde facture en indemnisations, à hauteur de 2,5 milliards de dollars l’année dernière. De quoi attirer l'attention en période d'économies!

Parmi les millions de trolleys, valises, sacs et équipages en tous genres qui disparaissent chaque année, un grand nombre n'est jamais réclamé, 850 000 en 2009. Si l’un de vos sacs est concerné, vous seriez surpris de retrouver votre brosse à dent ou votre iPod... en vente sur le net. C’est le cœur business de la société Unclaimed Baggage Center, tout ce qu'il y a de plus officielle. Spécialisée dans la vente d'objets issus des bagages non-réclamés, elle a déjà ouvert plusieurs succursales aux Etats-Unis, ainsi qu’un site de vente en ligne. On y trouve absolument tout et n'importe quoi, de la babiole la plus futile aux objets de grande valeur. La valeur ajoutée : ces objets ont une histoire. La vôtre peut-être. Oui, il y a un peu d'ironie dans cet étrange concept qui scande son slogan poétique «Les trésors perdus autour du monde». Pourquoi pas "Vos trésors perdus ne le sont pas pour tout le monde" ?

Alexis Dufour

Jeudi 25 Mars 2010


Notez