Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels



Jeudi 2 Septembre 2010

500 000 Euros pour un suicide raté



En mars dernier, un Rennais de 54 ans avait programmé son suicide en arrêtant sa voiture sur un passage à niveau dans l'attente du TGV qui mettrait ainsi fin à ses jours. Mais la vie est plus forte: abandonnant son projet...et sa voiture, il s'en tire physiquement. Mais pas juridiquement !



500 000 Euros pour un suicide raté
Selon RTL qui relate l'affaire, la SNCF lui demande désormais 500 000 euros pour "mise en danger de la vie d'autrui" et d'expliquer que 12 TGV ont été victimes de retards de près de 2 heures sans compter les frais de réparation inhérents à la remise en état de la machine et du passage à niveau. Le jardinier, victime d'un divorce difficile, "n'a pas instantanément mesuré les conséquences de son acte en quittant son véhicule". Le jugement définitif sera rendu début 2011 mais l'accusé, qui regrette son geste, a déjà affirmé qu'il ne pourra pas assumer les demandes financières de la SNCF.