Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels


59 % des français sont fiers de la SNCF... Moi aussi


Les sondages ont du bon. Ils permettent de renforcer des idées, d'appuyer un sentiment diffus mais bien présent, de confirmer ce que beaucoup pensent à voix basse. Bref, celui réalisé par la SNCF me plaît bien. Pour autant, sans tomber dans "Oui Oui aime le train", je constate que les français sont attachés à cette, relative,vieille dame née en 1938, et qu'ils apprécient les efforts de modernité engagés depuis des années.



EPIC, ce n'est pas la conclusion de l'enquête mais la structure juridique de l'actuelle SNCF. Cet établissement public à caractère industriel et commercial fait partie de notre ADN sociétal. Normal que nous l'aimions. Bien évidemment, si je voulais être chauvin, je vous dirais que dans ce sondage, réalisé dans quatre pays européens, notre SNCF nationale arrive devant la Deutsche Bahn. Bon, et après. Je pourrais citer ce chiffre de 94 % de gaulois qui aiment leur TGV, contre 70 % seulement des Allemands qui apprécient l'ICE, l'équivalent outre Rhin. Bisque, bisque rage. Tout cela pour vous dire : so what ?. Ou si vous préférez : et alors ? Car si le sondage nous flatte dans nos retranchements affectifs, il pose indirectement la question de la concurrence qui arrive. Car c'est bien d'avoir une haute opinion de soi, à condition d'avoir de quoi alimenter la Micheline. La mise en place du billet électronique a démontré que le besoin d'une gestion numérique du voyage était important. On sait désormais que l'exploitation de certaines lignes non rentables devra cesser. Au risque de déplaire à mes amis du Cantal, du Gers ou de l'Aveyron, le bus qui a pris la place du train a permis d'importantes économies. Aujourd'hui, il faut tout naturellement poursuivre ces développements routiers quitte à fâcher quelques politiciens régionaux. Mais l'avenir, et nous le savons, est dans la modernité de nos lignes à grande vitesse et la capacité de la SNCF à créer deux ou trois grandes transversales indispensables à notre économie régionale. Plus facile à dire qu'à fer (j'ai fait exprès). Tout cela est devenu un enjeu stratégique que la SNCF a pris en compte depuis longtemps. Mais pour évoluer, il faudra convaincre les cheminots, ultra syndiqués de le faire (là c'est correct). Car le sondage n'a pas abordé de vision sociale des entreprises européennes. Il valait mieux éviter les sujets qui fâchent.

Marc Dandreau

Dimanche 26 Septembre 2010


Notez


1.Posté par THIELLEY le 28/09/2010 03:20
La SNCF, plutôt une bande de voleurs oui !
Alors que j'avais réussi limite à avoir un billet de train, à cause de la nombreuse fréquentation, le guichetier me conseille au cas ou je doive faire le trajet souvent pour du travail, de prendre plusieurs aller-retour.
Je m'exécute, et j"en achète quatre.
Malheureusement, le travail qui m'était proposé 500 km plus loin, ne me convenant pas du tout, malgré mon chômage, tout s'annule.
Je retourne à la gare afin de me faire rembourser ces 4 bons de transport non utilisés, mais le guichetier m'annonce que c'est impossible car il s'agissait de tarifs préférentiels qu'il m'avait accordé justement à cause de ma situation !
Et que j'aurais dû lire les toutes petites lignes ou c'était effectivement noté...
Super économie pour moi qui était en fin de droit, car malgré plusieurs courriers, cette institution de voleurs, n'a jamais voulu me rembourser les 300 € !
C'est digne d'une tentative d'escroquerie pour une personne qui ne prend le train que tous les 10 ans... Surtout que le vendeur ne m'a même pas informé, et c'est vraiment un bénéfice net pour eux puisque je n'ai même pas voyagé.
Qui plus est, si par hasard, j'avais lu les billets après les avoir acheté, je suis sûr qu'il ne me les aurait pas remboursé...
Donc, il faut écrire qu'ils disent, mais en rajoutant, vous n'avez que peu de chance...
Combien de centaine de personnes se font ainsi légalement piéger chaque années ?
Bande d'escrocs.