Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels
Accueil
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte


+ 5,9% pour le trafic aérien mondial en avril


Après une hausse de 7,4% en mars, le trafic aérien mondial a progressé de 5,9% en avril. Un ralentissement ? Certes, mais ce qui inquiète le plus Iata, l’association mondiale des compagnies aériennes qui a publié ces chiffres, c’est que les perspectives sont mitigées pour la période à venir, traditionnellement la plus active pour les compagnies aériennes.



L’Assemblée générale annuelle de Iata se tient depuis ce dimanche et jusqu’à mardi à Miami, aux Etats-Unis. Avec une croissance de 5,9%, la progression du trafic aérien en avril est ferme et a de quoi rassurer. Les capacités ont augmenté de 6,1% et le coefficient d'occupation a reculé de 0,1 point à 79,4%. Mais si la faiblesse des cours du pétrole permet de maintenir des prix bas, la hausse du dollar peut peser sur la demande dans certains pays, prévient l'association mondiale des compagnies aériennes dans son point mensuel sur le trafic passagers, qui a été publié jeudi,  et avant son rendez-vous annuel. Pour l‘Iata, les perspectives économiques ne sont pas rassurantes :  "Il reste à voir si la solide demande de transport peut résister à un trio de mauvaises nouvelles économiques: une performance plus médiocre que prévu au premier trimestre aux Etats-Unis, une faiblesse persistante au sein de la zone euro et un ralentissement des échanges régionaux en Asie-Pacifique", a commenté le directeur général de l'Iata Tony Tyler, dans un communiqué.
La demande de transport de fret a ralenti en avril, la hausse des volumes transportés ressortant à 3,3% contre une croissance de 5,3% en moyenne sur les trois premiers de l'année, selon des données également publiées jeudi par l'Iata. L’Association doit, à l’occasion de son assemblée générale, actualiser lundi ses prévisions sur la rentabilité des compagnies aériennes.