Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels



Jeudi 24 Novembre 2016

600 000€ d'amendes pour Airbnb et Homaway à Barcelone



La ville de Barcelone n'accepte plus la concurrence débridée dans le secteur de l'hôtellerie. Elle inflige une amende de 600 000€ à chacune des plateformes Airbnb et Homaway pour avoir loué des appartements sans les autorisations nécessaires. Un coup de frein aux hébergements alternatifs pour le voyage d'affaires ?



Airbnb a annoncé sa volonté de rentrer dans les clous mais pour l'heure, la ville de Barcelone voit rouge. "Il n’est pas admissible que des milliers d’appartements soient exploités sans licence et de manière illégale sans payer d’impôts et en causant un préjudice au voisinage", explique la maire de Barcelone sur la Catalunya Radio. Ancienne militante pour le droit au logement, en guerre contre la saturation touristique de sa ville, la plus visitée d’Espagne, Ada Colau a annoncé l'ouverture des procédures de sanction qui devraient aboutir à une amende salée de 600 000€ contre chacune des deux plateformes les plus représentées sur la destination.

Selon les calculs de la Mairie, Airbnb compte à Barcelone 3 812 hébergements, et 1 744 pour HomeAway, sans que ces logements figurent sur le registre des logements touristiques de la ville, constituant ainsi une concurrence déloyale pour les hôteliers notamment. La surfréquentation de Barcelone par les touristes provoque aujourd'hui des nuisances pour les habitants, en particulier une hausse de l'immobilier qui ne correspond plus à leur capacité de financement.