Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels
Accueil
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte


+8% à l’aéroport de Nantes en 2013


Alors que la polémique se poursuit sur l’intérêt du nouvel aéroport de Notre-Dame des Landes, dont les travaux devrait débuter au premier semestre, l’actuel aéroport de Nantes annonce des records de fréquentation en 2013.



Aéroport de nantes DR Wikipédia
Aéroport de nantes DR Wikipédia
L’aéroport de Nantes a enregistré en 2013 une croissance de 8,2% de son trafic, la plus forte hausse de France avec 3,93 millions de passagers. Ce record a été battu malgré une légère baisse du nombre de mouvement d’avions (-1,99%), ce qui traduit de meilleurs taux de remplissage des appareils. Le trafic France a progressé de 10,5% et les lignes vers l’Europe ont connu une augmentation de 20,5% pour les vols réguliers. Le charter recule en revanche de 8,8%, la Tunisie (-21,3%) étant particulièrement touchée mais moins que l’Egypte qui n’était quasiment plus proposée.

Toutes les compagnies aériennes ont profité de cette croissance, Air France gardant sa première place. Mais les compagnies low-cost augmentent leur présence et représentaient en 2013 pas moins de 40% du trafic, en particulier grâce à Volotea.

Trois nouvelles compagnies débarqueront à Nantes en 2014 : la portugaise TAP Portugal reliant Nantes à Lisbonne, la suisse Etihad Regional pour des liaisons Nantes-Genève et SunExpress reliant Nantes à la Turquie. De nouvelles liaisons seront en outre mises en place par easyJet, Transavia, Vueling et Aegean Airlines.






1.Posté par FLYING FROG le 21/01/2014 10:03
Article complet, mais qui nécessite quelques commentaires:
1/ Le nombre de vols baisse de 2%, malgré la forte hausse du trafic passagers 8% En 2014, l'exploitant prévoie une moindre croissance du trafic, donc plus forte diminution de nombre de vols.
Première conclusion, on revient au volume de 1999, la saturation n'est pas pour demain, surtout que la capacité de traitement des passagers est facilement adaptable, en prolongeant le hall 4!
2/ La progression du trafic, provient des low costs, qui arrivent à 40% du trafic
Il n'échappe à personne qu'un nouvel aéroport çà coute cher, surtout sur un terrain argileux gorgé d'eau (au moins le double des 500 Millions d'euros prévus) donc impact fort sur les taxes d'aéroport
çà, les low costs n'aiment pas du tout, et vont déserter NANTES pour des lieux plus compétitifs.
Comme le court courrier AIR FRANCE est en pleine restructuration, probabilité forte qu'il soit transféré sur TGV comme à Strasbourg!
Le trafic passagers risque de chuter fortement!

Deuxième conclusion: désastre économique prévisible à NOTRE DAME DES LANDES après le désastre écologique