Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels
Accueil
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte


800 millions de passagers supplémentaires en 2014


L’ Association internationale du transport aérien prévoit une augmentation du nombre de passagers estimée à 800 millions de voyageurs supplémentaires dans les trois prochaines années : une hausse liée principalement au marché chinois et à la croissance du Moyen-Orient. Face à une telle évolution, l’IATA invite les industries du secteur et les pouvoirs publics à coopérer pour garantir une gestion adaptée de cet afflux.



800 millions de passagers supplémentaires en 2014
Le trafic aérien pourrait bien tourner à l’embouteillage, à en croire les prévisions publiées lundi par l’IATA. L’association internationale évoque le chiffre total de 3,3 milliards de passagers en 2014, soit une hausse de 800 millions par rapport aux chiffres de 2009. 45% de ces nouveaux voyageurs se situeraient sur les vols en Asie Pacifique, dont 214 millions pour la seule Chine.
L’IATA note cependant que les Etats-Unis constitueront toujours le principal marché, aussi bien sur le plan des vols domestiques (671 millions) que pour les vols internationaux (215 millions). Le Moyen-Orient devrait connaître la plus forte croissance des vols internationaux dans les prochaines années (+9,4%), devant l’Afrique (+7,7%), l’Asie Pacifique (+7,6%), l’Amérique latine (+5,7%), l’Amérique du Nord (+4,9%) et enfin l’Europe (+4,7%).
Une telle augmentation du trafic mondial pousse les dirigeants de l’IATA à la prudence : "Cela représente d’énormes opportunités, mais aussi plusieurs défis" prévient Giovanni Bisignani, Directeur Général de l’association. "Pour profiter de la croissance économique que cela nous apportera, nous allons avoir besoin de plus d’efficacité dans l’organisation du trafic aérien, les installations des aéroports, et les programmes de sécurité. L'industrie et les gouvernements vont devoir travailler ensemble de façon plus étroite » ajoute-t-il. La coopération s'annonce donc inéluctable pour faire face à l'augmentation de la demande de façon responsable et efficace.






1.Posté par Mohamed Ennkhili le 16/02/2011 07:14
Article tres interressant...