Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels



Mardi 20 Avril 2010

88% des Européens approuvent les mesures de sécurité aériennes



Opportunisme ou réelle adaptation au principe de précaution ? Toujours est-il que selon Toluna, les européens semblent faire confiance aux mesures sécuritaires prises suite à l’éruption volcanique islandaise.



88% des Européens approuvent les mesures de sécurité aériennes
Concrètement, les premiers résultats du sondage montrent que si 97% des Européens ont entendu parler de l’éruption volcanique en Islande et de son impact sur le trafic aérien, 88% sont d’accord avec les mesures de sécurité d’annulation des vols ou de fermeture des aéroports, alors que 17 % déclarent avoir été gênés dans leurs déplacements.

S’ils étaient bloqués dans un pays étranger durant plusieurs jours, les Européens se préoccuperaient d’abord de leur retour (37%), puis des conséquences sur leur travail (32%) et leur
vie privée (21%). A noter que 24% penseraient à profiter du temps supplémentaire sur place.

Enfin si les transports aériens devaient disparaître un jour, les Européens pensent que cela aurait
de graves conséquences pour l’économie (67%) et le tourisme (54%). 33% considèrent que cela
aurait impacterait fortement aussi les modes de vie et la société en général. Le transport aérien est
donc bien ancré dans les mentalités européennes : 8% seulement prétendent que l’on peut s’en
passer.

Bloqués dans un pays étrangers, les Français se sentiraient un peu plus concernés par les
conséquences professionnelles que les autres Européens (39% et 32% respectivement). Ils se
préoccuperaient aussi davantage des conséquences sur leur vie privée (27% contre 21% pour
l’ensemble des Européens). 12% prétendent qu’on peut se passer de transport aérien contre 8% dans l’ensemble de l’Europe.

Les Américains sont largement informés de cet événement international : 87% en ont entendu parler
et 85% approuvent aussi les mesures de sécurité prises, même si 9% seulement ont été gênés dans
leurs déplacements. S’ils ne pouvaient retourner dans chez eux pendant plusieurs jours, les
Américains comme les Britanniques et les Allemands se préoccuperaient moins de l’impact sur leur
vie privée que les pays latins d’Europe (France, Italie, Espagne) !

L’enquête a été réalisée par Internet le 19 avril 2010 en Europe (France, Royaume-Uni, Allemagne, Italie, Espagne, Pays-Bas) et aux Etats-Unis auprès d’un échantillon de 6.422 panélistes de la communauté toluna âgés de 18 ans et plus. Les résultats ont été redressés pour être représentatifs de la population nationale en termes de région, sexe et âge (dispersion des professions).

A voir sur Toluna QuickSurveys