Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels



Mardi 31 Août 2010

ADP, moins mais beaucoup mieux



Moins de trafic mais plus de chiffre d'affaires... Les bons résultats d'ADP pour le premier semestre 2010 doivent faire grincer les dents des compagnies aériennes qui opèrent en France et qui contestent les tarifs, trop élevés, de la plateforme parisienne.



ADP, moins mais beaucoup mieux
Selon ADP, sur le 1er semestre 2010, le trafic d'Aéroports de Paris est en baisse de 2,1 % (à 39,1 millions de passagers) : il baisse de 1,9 % à Paris-Charles de Gaulle (27,1 millions de passagers) et de 2,5 % à Paris-Orly (12,0 millions de passagers). Hors effet volcan, le trafic d'Aéroports de Paris est en hausse de 1,4 %. Après un premier trimestre en légère croissance (+ 0,8 %) et malgré la poursuite de la reprise du trafic de passagers dans le courant du deuxième trimestre (+ 3,3 % en mai et + 2,3 % en juin), le 1er semestre a été pénalisé par les conséquences de l'éruption du volcan islandais Eyjafjöll en avril. Le trafic au 2ème trimestre 2010 est en baisse de 4,5 %.

Le mix trafic évolue favorablement puisque le trafic international hors Europe (40,0 % du total) croît
de 0,5 % sur le 1er semestre 2010 alors que l'ensemble du trafic baisse de 2,1 %. La forte croissance des faisceaux Moyen-Orient (+ 7,3 %) et DOM-TOM (+ 2,7 %) qui représentent 8,8 % du trafic total et la légère croissance du faisceau Afrique (+ 0,9 % et 12,0 % du total) permettent de compenser la baisse des faisceaux Amérique du Nord (- 1,7 % et 9,4 % du total), Amérique Latine (- 4,7 % et 3,5 % du total) et Asie-Pacifique (- 0,3 % et 6,3 % du total). Le trafic avec l'Europe hors France (40,9 % du total) est en retrait de 3,3 %. Le trafic avec la métropole (19,1 % du total) est en baisse de 4,7 %.
Le taux de correspondance s'établit à 23,5 % contre 24,4 % sur les six premiers mois de l'année
2009.

Les compagnies à bas coûts, qui représentent 12,6 % du trafic, voient leur trafic augmenter de
4,1 % sur le 1er semestre 2010. Cette tendance tient notamment au dynamisme de compagnies
telles qu'easyJet ou Vueling.

Le nombre de mouvements d'avions est en diminution de 7,0 % et s'établit à 343 945. L'activité fret et poste est en forte augmentation (+ 14,3 %) à 1 178 tonnes transportées.

Un chiffre d'affaires à géométrie variable

Le chiffre d'affaires du 1er semestre 2010 subit l'impact des crises. L'éruption du volcan islandais Eyjafjöll qui a entrainé un manque à gagner de l'ordre de 23 millions d'euros sur le chiffre d'affaires du 2ème trimestre 2010. Malgré cet événement, le chiffre d'affaires consolidé est en hausse de 2,5 % à 1 318,4 millions d'euros. Cette hausse est la résultante :

- de la forte progression des revenus issus des commerces et services (+ 4,6 %) grâce à la
bonne performance des activités commerciales qui profitent de la hausse du chiffre
d'affaires par passagers en zone réservée de 12,9 %,

- de l'impact sur le 1er trimestre 2010 des hausses tarifaires appliquées au 1er avril 2009 conformément au contrat de régulation économique 2006-2010 et à l'augmentation de la taxe d'aéroport de 9,5 € à 10,0 € au 1er janvier 2010,

- de la poursuite du développement de l'immobilier (+ 6,0 %), sous l'effet notamment de
l'acquisition de Roissy Continental Square, de nouvelles locations, ceci malgré la résiliation de certains baux et l'impact négatif des clauses d'indexation,

- de la croissance des activités de diversification (+ 8,5 %)