Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels
Accueil
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte


AF447 : le SNPL veut une action ferme contre l'AESA


Le SNPL France ALPA a pu consulter le dernier rapport d'expertise judiciaire sur l'accident du vol AF447, remis aux avocats des parties civiles le 2 juillet dernier. A sa lecture, le syndicat des pilotes demande qu’ «une action très ferme» soit menée contre l’AESA qui refuse de collaborer pleinement à l’enquête.



AF447 : le SNPL veut une action ferme contre l'AESA
Dans son communiqué, le syndicat des pilotes SNPL France ALPA assure que le rapport judiciaire «met en cause la conception de l'avion, les procédures utilisées sur A330 au moment de l'accident, la formation des équipages par leur compagnie, le fonctionnement imparfait de l'équipage face à la situation, ainsi que des déficiences criantes dans le suivi par les autorités (DGAC, BEA, AESA en particulier) des multiples incidents similaires ayant précédés l'accident».
L’organisation syndicale déplore également que «l'AESA (Agence européenne de la sécurité aérienne), l'organisme responsable de la certification des sondes pitot dont le givrage est la cause initiale de l'accident, refuse d'apporter sa collaboration à la juge d'instruction et aux experts dans l'enquête». Ainsi elle réclame que «les autorités françaises une action très ferme pour que les responsables de l'AESA ne se dédouanent pas de leurs responsabilités sous couvert d'une fallacieuse "immunité européenne"».
Par ailleurs le rapport final du BEA (Bureau d’Enquêtes et d’Analyses) sera rendu public ce 5 juillet 2012. Le syndicat a prévenu qu’il serait attentif à ce qu’il «rende compte avec la même objectivité que celle des experts judiciaires, de l'ensemble des éléments expliquant l'accident». «Il n'est pas envisageable que subsistent des doutes ou suspicions sur l'impartialité du BEA, comme lors de la publication des ses rapports antérieurs» conclut-il.