Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels



Lundi 14 Décembre 2009

AFAT Voyages veut accompagner ses adhérents pour le changement de commissionnement SNCF



Allié à Selectour depuis quelques mois, le réseau AFAT Voyages est ainsi devenu de fait, sous le nom d'AS Voyages, le troisième acteur français du voyage d'affaires. Il est aujourd'hui confronté à une baisse sensible des commissions SNCF. Un domaine qui intéresse surtout les PME/PMI.



Aujourd'hui, l'un des deux partenaires de cette alliance nouvelle fait entendre sa voix pour accompagner les agences dans les changements de commission mis en place autour des billets de train. Après la signature d'un accord cadre en juillet dernier, entre le Syndicat National des Agents de Voyage et la SNCF, le réseau volontaire s'est livré à une simulation, envoyée à ses agences, pour estimer le niveau de commission perçu jusqu'à présent pour chaque agence et le montant prévisionnel en 2010 (calculé en fonction de la répartition d'activité de l'agence : part 1ère classe, part de vente sur les 6 axes incentivés par la SNCF, part des ventes on line, part des ventes groupes). Résultat alarmant : la perte de recettes pour les agences AFAT est évaluée à 500 000 €, ce qui représente, pour les plus grosses agences du réseau, plus de 40 000 € de manque à gagner.

Selon le Président de l'AFAT, Jean-Pierre Mas, "Les agences du réseau vont être lourdement impactées alors que l'activité en agences est déjà très tendue, les conditions d'exercice du métier se durcissent considérablement du fait des fournisseurs : la révision des critères financiers IATA et la baisse de commission SNCF interviennent au plus mauvais moment pour les agences".

Pour Jean-Jacques Bessiere, Président de la commission transport, "Chaque adhérent doit connaître les impacts de ce changement dans un contexte très difficile depuis un an. Le travail mené par le réseau en 2005 avait été très apprécié et permis aux adhérents de bien se préparer. Rétrospectivement, notre réseau a plutôt bien supporté le NME. Nous nous devons d'apporter un accompagnement de même niveau".

Un outil de calcul - disponible sur le portail du réseau - permet à chaque adhérent de faire une simulation dynamique, prenant en compte l'évolution de son activité.