Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels
Accueil
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte


Accident Rio-Paris : les familles reçues par la juge


Les familles des victimes du vol AF 447 Rio-Paris ont rencontré hier mercredi la juge en charge du dossier. Ils ont découvert les conclusions des experts judiciaires sous forme d’une animation vidéo faites d’après les données tirées des boites noires. Les réactions confuses des pilotes sont pointées dans le document.



Accident Rio-Paris : les familles reçues par la juge
La juge Sylvia Zimerman, chargée du dossier de la catastrophe du vol AF 447, a présenté aux familles des victimes de l’accident, mercredi, le rapport d’étape des experts judiciaires. Le texte a une ligne similaire aux premières analyses du BEA. Il fait état de "confusion au sein de l'équipage". Il confirme également que le pilote a tiré de façon non-expliquée sur le manche ce qui a eu pour conséquence de faire décrocher l’avion. Les experts indiquent aussi que l'équipage ne s'est pas rendu compte du décrochage, malgré le retentissement de l'alarme Stall. Mais, ils sont également perplexes face aux informations données par l’appareil : les vitesses étaient indisponibles et l’alarme de décrochage avait cessé. Néanmoins, les spécialistes ne sont pas parvenus à définir si ces éléments étaient responsables des actions des pilotes ou non.
Après cette information auprès de la juge, l’avocat de l'association Entraide et solidarité AF447, Me Alain Jakubowicz, affirme que les mises en examen d'Air France et d'Airbus restent valables. Il estime également que l’analyse des conversations des pilotes n’est pas significative. "L'Airbus est vendu, au sens propre comme au sens figuré, pour ne jamais décrocher, donc les pilotes n'ont jamais été formés au décrochage et ils ne savent pas qu'ils décrochent". Le rapport définitif sera remis à la juge en juin 2012.