Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels



Mercredi 11 Septembre 2013

Accident de Brétigny : une enquête préliminaire critiquée



Les juges d’instruction chargés de l’enquête sur l’accident de Brétigny-sur-Orge déplorent plusieurs anomalies lors des premières constatations. Ils viennent de remettre un rapport relatant leur première inspection des lieux du déraillement, le 25 juillet 2013. Le Figaro a pu le parcourir.



Accident de Brétigny : une enquête préliminaire critiquée
Les juges d’instruction pointent du doigt plusieurs lacunes dans l’enquête préliminaire. Lors de leur première visite du lieu de l’accident le 25 juillet dernier, ils ont remarqué que «l’aiguillage placé sous scellés n’est nullement sécurisé et accessible à de nombreuses personnes : ouvriers, agents de la SNCF. Les clôtures d’accès à ce site sont en outre facilement franchissables». Ils relèvent aussi que les wagons du train accidenté ont été numérotés mais cette numérotation ne correspond pas aux scellés. De plus, ils ont retrouvé dans le bureau d’un agent SNCF un élément de disque de frein pouvant appartenir à l’une des rames du train Paris-Limoges. Cette pièce est maintenant placée sous scellés. Le journal ajoute que le climat entre les magistrats instructeurs et le parquet est «tendu». Par exemple le procureur n’était pas présent lors de ce premier déplacement sur les lieux du drame, le 25 juillet.