Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels



Mercredi 19 Mai 2010

Accor se repositionne sur le marché de l'hôtellerie



Le groupe hôtelier français veut devenir le premier opérateur hôtelier mondial. Son nouveau modèle économique est basé sur un développement en contrats de gestion et de franchises. Il va poursuivre la valorisation de son patrimoine par des cessions d’actifs. Autrement dit, finie la propriété des hôtels, vive les contrats de gestion! Une stratégie déjà engagée, pour se recentrer sur son coeur de métier.



Accor se repositionne sur le marché de l'hôtellerie
Après un exercice 2009 en forte décroissance, le marché de l’hôtellerie a présenté au premier trimestre 2010 des signes tangibles d’amélioration dans la majorité des pays et notamment en Europe. Au-delà des perspectives positives liées à la reprise du cycle, le marché hôtelier bénéficie de leviers de croissance à long terme, liés à l’évolution de la demande dans les pays développés comme dans les pays émergents.

C’est dans ce contexte qu’Accor repositionne sa stratégie pour devenir le leader de la Franchise en Europe par la conversion d'hôtels existants ou de nouveaux projets. Le groupe table sur développement accéléré par l'ouverture de 35 000 à 40 000 nouvelles chambres par an, en rythme de croisière, à compter de 2012, en Europe et dans les pays à fort potentiel de croissance. Sur 493 000 chambres, Accor gère aujourd’hui en filiales et en contrats de gestion un réseau de 384 000 chambres.

Dans le cadre de son projet d’entreprise, baptisé Ariane 2015, Accor s’appuiera sur des leviers de création de valeur pour atteindre ces objectifs. Le groupe veut améliorer les processus opérationnels et optimiser ses coûts. Dans ce cadre, Accor a décidé de repositionner la marque Suitehotel au sein de la marque Novotel. La nouvelle marque SuiteNovotel, qui sera lancée cet été, bénéficiera de la puissance de la marque Novotel déjà présente dans 60 pays.

Autre pilier du développement du groupe, la stratégie d’ «Asset Right» qui repose sur l'adaptation du mode de détention de chaque hôtel à son segment et sa localisation. Accort veut favoriser les modes de détention peu capitalistiques, notamment sur les segments Haut et Milieu de gamme, afin de réduire les capitaux employés et la volatilité des résultats. Dans cette optique, sur un parc de près de 1 600 hôtels en propriété et location fixe à fin 2009, le Groupe prévoit de faire évoluer le mode de gestion de 450 hôtels entre 2010 et 2013.