Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels
Accueil
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte


Aérien : «La taxe Chirac doit aussi s’appliquer au TGV»


La taxe Chirac, mise en place pour aider le financement des programmes de santé dans les pays en développement, fait grincer des dents dans le milieu aérien. L’annonce du gouvernement en juillet dernier de l’augmenter de 12,7 % n’a donc pas été accueillie avec entrain. Le syndicat des compagnies aériennes autonomes demande que les TGV soient également soumis à cette charge.



Aérien : «La taxe Chirac doit aussi s’appliquer au TGV»
Le syndicat des compagnies aériennes autonomes (Scara) ne voit pas d’un bon œil la taxe de solidarité sur les billets d’avion, baptisée taxe Chirac, mise en place en France en 2006. L’organisation demande le retrait de cette charge qui désavantage les compagnies aériennes par rapport aux autres moyens de transport. Jean-Pierre Bes, secrétaire général du Scara, a expliqué à La Tribune, le 21 août 2013, «Nous demandons que cette taxe cesse de s'appliquer aux compagnies aériennes. Et, si elle est maintenue, qu'elle concerne également le TGV. Cela permettrait de ne pas l'augmenter aux compagnies aériennes». Il ajoute «Cette taxe crée une situation de concurrence déloyale du train vis-à-vis de l'avion».