Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels
Accueil
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte


Aérien : des passagers canadiens demandent les stastiques des plaintes


Bagages perdus, sur-booking, annulations et délais… Des passagers canadiens souhaiteraient plus de transparence de la part des compagnies aériennes. Ils souhaitent que les plaintes liées à ces tracas soient rendues publiques.



De nombreux passagers canadiens aimeraient semble t-il avoir des chiffres clairs sur les plaintes enregistrées par les compagnies aériennes concernant la mauvaise gestion des bagages, le refus d’embarquer les clients à cause du sur-booking ou encore les données concernant les annulations et les délais. Michael Janigan, un avocat du Public Interest Advocacy Centre à Toronto, réclame la divulgation de ces statistiques et propose que le gouvernement fédéral s’inspire du site Internet du département américain des Transports. En effet, celui-ci publie régulièrement ces informations pour le grand public. «Ce que nous avons ici est une absence totale de collecte de statistiques sur la performance comme ce qui existe aux États-Unis... pour garder un œil sur les baromètres du succès des transporteurs aériens», explique t-il à La Presse Canadienne. Pour le moment, aucun texte n’oblige les transporteurs canadiens à présenter de telles données. Interrogé, Marc-André O'Rourke, le directeur exécutif du Conseil national des lignes aériennes du Canada, estime qu’un dispositif de divulgation publique serait compliqué à mettre en place. «Chaque transporteur aérien a un type très différent d'activités et de réseau, a-t-il ajouté. Cela signifie des nombres variables de passagers, de bagages, de connexions, etc. Et il est donc difficile d'obtenir des comparaisons utiles». Le ministère des Transports Canada a indiqué avoir enregistré 230 plaintes contre les compagnies du 1er avril au 1er septembre 2013. En 2012, ce nombre était de 143. Une croissance non négligeable qui explique peut-être la démarche de l'avocat.