Jeudi 30 Août 2012

Aérien : la demande passagers faiblit en juillet face à la frilosité des entreprises


L’Association du transport aérien international (IATA) a publié ses statistiques de trafic aérien mondial pour le mois de juillet. La demande passagers a augmenté globalement de 3,4 % par rapport à la même époque l’année dernière. Mais ce résultat se montre quasiment deux fois moins élevé que la progression de juin (6.3 %) et que la hausse moyenne du 1er semestre 2012 (6,5 %). Selon l’organisation, ce ralentissement de la croissance des voyages est largement attribuable à la récente baisse de confiance des milieux d’affaires dans plusieurs marchés.



Aérien : la demande passagers faiblit en juillet face à la frilosité des entreprises
Les compagnies aériennes ont réagi à cet environnement de croissance au ralenti en réduisant la capacité ajoutée aux marchés, un geste qui a stabilisé les coefficients d’occupation à des niveaux relativement élevés (83,1 % en juillet) et permis de soutenir la rentabilité face aux prix élevés du carburant. «Les prévisions économiques incertaines ont des effets négatifs sur la demande de transport aérien», a déclaré Tony Tyler, Directeur général et chef de la direction de l’IATA. «L’industrie du fret a régressé de 3,2 % depuis un an. Et les marchés passagers – à l’exception de l’Afrique, du marché intérieur chinois et du Moyen-Orient – ont connu une baisse de la demande de juin à juillet. La demande globale du secteur passagers demeure en hausse de 3,4 % par rapport à juillet 2011. Mais la tendance de croissance est nettement au ralenti. Si on ajoute à cela le prix croissant du carburant, on peut s’attendre à un deuxième semestre difficile».

Marchés passagers internationaux

La demande dans le secteur passagers en juillet était en hausse de 3,5 % par rapport à la même période l’an dernier, ce qui correspond exactement à l’augmentation de 3,5 % de la capacité. Le coefficient d’occupation des sièges était de 83,3 %. Le ralentissement devient évident si on compare au mois précédent (juin), alors que le taux de croissance en glissement annuel était de 7,5 %. Selon IATA, «le ralentissement de la croissance des voyages aériens internationaux s’est surtout fait sentir au cours des derniers mois, suivant le déclin de la confiance des milieux d’affaires».

- Les transporteurs d’Europe ont enregistré une croissance de 4,8 % des services internationaux par rapport à juillet 2011 (en baisse par rapport au taux de 7,3 % enregistré en juin), avec un coefficient d’occupation de 85,7 %. Il s’agit d’un léger ralentissement par rapport à la croissance moyenne de 6,5 % observée durant la première moitié de l’année. Malgré la récession qui frappe plusieurs marchés intérieurs européens, les transporteurs de la région ont pu maintenir la croissance sur les marchés long-courriers à destination de régions à plus forte croissance économique.
- Les compagnies aériennes d’Amérique du Nord ont connu une baisse de 2,1 % du trafic international en juillet (après une hausse de 1,6 % en juin), attribuable en partie aux coupures de capacité, en particulier dans le marché de l’Atlantique Nord. Si on compare à juin (le mois précédent), la demande a diminué de 1,3 %. Le coefficient d’occupation des sièges était de 86,7 %, soit le plus élevé parmi toutes les régions.
- Les transporteurs d’Asie-Pacifique ont connu une hausse de la demande de seulement 0,9 %. Il s’agit d’un important ralentissement par rapport au taux de croissance de 5,8 % en glissement annuel enregistré en juin. De plus, si on compare au mois précédent (juin 2012), la demande a diminué de 1,3 %. Selon IATA, les transporteurs d’Europe profitent plus que ceux d’Asie-Pacifique du commerce accru de l’Ouest vers l’Est, tandis que les transporteurs du Moyen-Orient continuent d’opposer une forte concurrence dans les marchés long-courriers. La tendance à la baisse a commencé au second trimestre de 2012 et elle se maintient au troisième trimestre.
- Le secteur aérien d’Amérique latine affiche une croissance de 5,7 %, la seconde plus importante parmi les régions. Le coefficient d’occupation a été de 82,0 %. «Toutefois, les transporteurs de la région n’ont pas pu contrer la tendance à la baisse, après avoir connu une croissance moyenne de 10.1 % dans la première partie de l’année. Récemment, les économies clés de la région, comme le Brésil, ont constaté une interruption de la croissance économique, ce qui a affecté l’industrie des voyages et du fret aériens», explique l’association aérienne.
- Les compagnies du Moyen-Orient ont connu la plus haute croissance de trafic, soit 11,2 % en glissement annuel, bien que cette hausse ait été surpassée par l’augmentation de capacité de 12,4 %. Si on compare à juin, le trafic a grimpé de seulement 0,1 %. La tendance de croissance de la région a été influencée par la période du Ramadan, qui cette année a commencé en juillet.
- Les transporteurs d’Afrique ont enregistré une hausse de 5,2 % du trafic, en glissement annuel, soit moins que l’augmentation de capacité de 6,3 %. Le coefficient d’occupation était de 73,1 %, de loin le plus faible parmi toutes les régions. Les compagnies aériennes du continent ont connu une forte hausse moyenne de 10,8 % durant la première moitié de l’année. Il s’agissait en partie d’un redressement après le printemps arabe, «mais cela reflétait également le succès relatif de plusieurs économies africaines» ajoute IATA

Marchés passagers intérieurs
Les marchés intérieurs ont aussi connu une croissance ralentie, selon la tendance amorcée plus tôt cette année. Au total, le trafic a augmenté de 3,1 % en glissement annuel, en baisse par rapport au taux de 4,2 % enregistré en juin. Toutefois, le ralentissement n’était pas généralisé, la Chine et le Brésil enregistrant de fortes hausses qui ont été contrebalancées par la faiblesse de l’Inde et du Japon.

Notez






Qui sommes nous ? - Conditions Générales d'Utilisation
Partenaires et sites recommandés : Vacances Pratiques, twitter, Google France, Santé voyage

Numéro de Commission Paritaire des Publications et Agences de presse : 1216 W 90128
Numéro d' ISNN - 2105-049X - Numéro de déclaration à la CNIL : 1391313

 

 Deplacements Pros.com est membre du Syndicat de la Presse d'information en ligne (Spiil).

Deplacements Pros.com est membre du Centre Français d'Exploitation du Droit de la Copie.

Merci de le signaler à votre entreprise afin qu'elle rajoute Deplacements Pros.com sur sa liste des sources d'informations consultées par son personnel.