Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels
Accueil
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte


Aérien : le trafic passagers s'essoufle en août


Si août 2015 avait été un mois record pour le secteur aérien avec près de 16 millions de passagers, août 2016 présente des signes de faiblesse. Selon la DGAC, le trafic a chuté de 0,5%, marqué par un reflux d'activité à l'international (-0,8%).



Le ciel domestique français a maintenu une trajectoire plutôt favorable (+0,8%) malgré un repli des lignes desservant la capitale (-2,1%). Le marché national continue de profiter de la bonne santé des liaisons transversales (+3,1%) et plus particulièrement du dynamisme des routes touchant l'Outre-Mer (+4,6%). Par exemple, les vols Bordeaux-Lyon et Fort-de-France-Pointe-à-Pitre affichent respectivement des hausses de 13,3% et 17,5%.

Après le rebond de juillet, le trafic international redevient atone (-0,8%). Il s'agit de son résultat le moins bon résultat de l'année. L'Union Européenne reste la seule zone avec laquelle le trafic continue de croître (+2,4%), notamment grâce à la destination britannique (+6,5%). En revanche, l'activité sur l'Espagne enregistre un recul de 0,4%, signant ainsi la fin d'une série ininterrompue de croissance mensuelle entamée en décembre 2013.

TendanCiel ajoute «Ailleurs, seule l'Amérique parvient avec peine à maintenir son niveau de trafic (-0,6%) malgré une chute assez nette observée sur le marché états-unien (-4,2%). La zone Asie-Pacifique demeure la plus fortement touchée par la désaffection des voyageurs (-9,3%) avec ce mois-ci une tendance négative qui gagne aussi le Moyen-Orient (-5,9%)».

Aéroports : des résultats toujours aussi divergents
Côté aéroports, la fréquentation continue d'évoluer de manière très différenciée sur les dix principales plates-formes. À Paris (-1,5%), le maintien à niveau d'Orly (+0,3%) est insuffisant pour combler le repli de CDG (-2,3%) en recul pour le quatrième mois consécutif. En région, Lyon (+7,6%) et Bordeaux (+7,3%) affichent de belles performances. Beauvais (-10,2%) présente pour le quatrième mois d'affilée, une décroissance de plus de 10%.

Plus de retard en août
Les indicateurs relatifs au retard se sont dégradés en août : le taux de vols retardés de plus d'un quart d'heure au départ a atteint 30,4%, soit une augmentation de 2,4 points. Le retard moyen s'est établi à 16,9 minutes. Cela représente une hausse de 0,8 minute. TendanCiel précise «Malgré tout, les valeurs atteintes ce mois-ci situent ces indicateurs dans une perspective de redressement très sensible par rapport aux mois de juin et juillet».