Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels



Jeudi 4 Septembre 2014

Aérien: les équipages sont plus exposés au cancer de la peau



Une étude du Dr Martina Sanlorenzo de l'Université de Californie à San Francisco révèle que les pilotes et les PNC ont deux fois plus de risques de développer un cancer de la peau que le reste de la population. La cause serait l'intensité des rayons ultraviolet à l'altitude où se trouvent les avions.



Selon les résultats d'une méta-analyse de 19 études portant sur plus de 266.000 personnes au total, le risque de développer un mélanome est plus de deux fois plus important pour les membres d'équipage d'un avion que pour le reste de la population. Le Dr Martina Sanlorenzo de l'Université de Californie à San Francisco, principal auteur de l'étude parue dans le Journal of the American Medical Association (JAMA), Dermatology le 3 septembre, estime que les pilotes et les PNC sont plus souvent touchés par ce mal car ils sont fortement exposés aux rayons ultraviolet du soleil pendant les vols. Les scientifiques ont, en effet, démontré qu'à 9.000 mètres d'altitude - hauteur à laquelle les appareils commerciaux volent - l'intensité des rayons ultraviolets (cancérigène) est deux fois plus forte.
La chercheuse ajoute que ses travaux «ont des implications importantes pour la médecine du travail et la protection de ce groupe professionnel». Pour le moment, les dangers des rayons ultraviolets pour les pilotes, hôtesses et stewards ne sont pas reconnus.