Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels



Mercredi 30 Octobre 2013

Aérien : les voyageurs comptent de plus en plus sur le net



IATA a interrogé 8000 voyageurs dans plus de 140 pays au cours du mois de juin et juillet 2013 pour faire le profil du passagers 2013. Son étude «2013 IATA Global Passenger Survey» montre que les nouvelles technologies font maintenant partie intégrante de leur voyage.



Internet est devenu le meilleur ami des voyageurs d’affaires. L’étude IATA 2013 montre que 50 % des passagers ont réservé leur billet sur le site de la compagnie. 36 % ont eu recours à une agence et 3% à une application mobile. Mais avant de sortir leur carte bleue, 71 % d’entre eux ont visité plusieurs sites. Seulement 1 personne sur 4 (27 %) a acheté sa place directement sur le site visité. Les Européens comparent beaucoup plus que les Nord-américains (77 % contre 33 % visitent plus d’un site). En outre, les voyageurs confient préférer les check-in automatique ou s’enregistrer eux-mêmes sur le net. 34 % ajoutent qu’ils veulent recevoir leur billet par SMS ou e-mail. Les kiosques et les comptoirs à l’aéroport sont ainsi les services de check-in les moins appréciés.
Lors du voyage, 64 % des voyageurs préfèrent recevoir un texto en cas de perturbation sur leur vol. En incluant l’envoi par mail, 82 % des passagers plébiscitent l’envoi de notifications proactives en cas de problème.
Les voyageurs d’affaires ne veulent pas être déconnectés. 40 % des personnes interrogées ont reconnu qu’elles utiliseraient le wifi à l’aéroport pour recevoir des informations de leur compagnie.

Les passagers achètent de plus en plus d’options
Près de la moitié des passagers (48 %) ont acheté des services ancillaires au cours des 12 derniers mois. Les plus gros consommateurs sont les clients d’Amérique du Nord (55 %) tandis que les voyageurs africains sont les moins friands de ces services (38 %). Les options les plus vendues sont l’enregistrement en soute ou surplus d’un bagage (54 %), la réservation d’un siège (49 %) puis l’achat de nourriture et boisson à bord (29 %).

Les Européens pas très patients
Les voyageurs ne manquent pas d’idées pour rendre le déplacement plus simple. 79 % sont prêts à donner des informations complémentaires comme les détails du passeport, l’adresse de destination ou encore raison du voyage pour accélérer le processus. La majorité (54 %) préfère les transmettre à sa compagnie. De plus, 53 % des personnes interrogées utilisent une étiquette de bagage permanente et 80 % voudraient pouvoir traquer leurs valises pendant le voyage.
La moitié des sondés ont estimé qu’un temps d’attente dans les queues acceptable était de 5 à 10 minutes. Les clients d’Amérique du nord et latine sont les plus patients, près d’un tiers estime qu’un délai supportable est de 10 à 20 minutes. Seulement 16 % des Européens donnent la même réponse. Ils sont néanmoins tous d’accord sur un point : créer des files d’attente par classe de voyageurs est une bonne idée (92 %).

Les voyageurs d’affaires n’aiment pas travailler à bord
Les passagers n’aiment pas utiliser leur temps de vol pour se plonger dans un dossier. Seulement 2,5 % des sondés ont indiqué que travailler était leur activité préférée dans l’avion. Près de 40 % des voyageurs préfèrent se plonger dans un film. La lecture, dormir et manger sont leurs péchés mignons suivants.