Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels
Accueil
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte


Aérien: une forte hausse du trafic aérien français en juin


La DGAC a publié le 24 juillet 2014 les performances du trafic aérien français. La fréquentation des aéroports de l'Hexagone a connu en juin une progression marquée : le nombre de passagers est supérieur de +5,6 % à celui enregistré pour la même période en 2013. Il s’agit du taux de progression mensuel le plus élevé depuis treize mois.



«En rupture avec la tendance dessinée depuis le début de l’année, la croissance est cette fois-ci également soutenue par l’expansion du trafic intérieur (+4,5 %). Ces résultats sont toutefois à prendre avec précaution dans la mesure où le mois de juin 2013 avait été perturbé (mouvement social et intempéries ayant entraîne des annulations de vols), tout comme l’a été juin 2014 (mouvement social)», explique la DGAC.

La hausse du trafic national s'est vérifiée sur l’ensemble des secteurs. Le rebond est particulièrement important sur le marché domestique métropolitain (+5,1 %), tant sur les liaisons parisiennes (+4,3 %) que transversales (+6,8 %). Il permet ainsi de retrouver une tendance semestrielle positive (+0,3 %).

A l’international, la hausse du trafic concerne l’ensemble des continents, et en particulier la zone Europe (+9,6 % hors UE et +6,8 % en UE). Quoique également en progression, l’Afrique comme les mois précédents demeure sensiblement en retrait de cette dynamique (+0,9 %). «Une nouvelle fois, les Émirats Arabes Unis (+8,8 %) et l’Algérie (+8,7 %), rejoints ce mois-ci par le Brésil (+8,2 %) en raison de l’actualité, constituent les destinations les plus attractives». Sur le semestre, tous les continents affirment une tendance très favorable (de +3,2 % à +6,6 %).

Les aéroports se portent bien
L’embellie de juin se propage à l’ensemble des grands aéroports dont la fréquentation progresse, à l’exception notable de la plate-forme de Beauvais (-12,0 %) «dont le résultat mensuel est tributaire de sa fermeture pour travaux en début de mois», précise le rapport. Les terrains parisiens restent très favorablement orientés (+6,1 % pour CDG, +5,0 % pour Orly en juin et une croissance sur le semestre supérieure à +4 %). En région, Bâle-Mulhouse, Bordeaux et Nantes affirment un dynamisme très soutenu avec des taux de croissance à deux chiffres en juin (entre +13,5 % et +15,0 %) et une hausse sur le semestre de près de +8 %. Les autres principaux aéroports affichent pour le semestre une hausse modérée de leur activité (entre +0,9 % et +1,9 %), à l’exception de Lyon (-1,1 %).