Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels
Accueil
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte


Aérien: une hausse du trafic de 2,6 % en juillet dans l'Hexagone


La DGAC a publié l’indicateur mensuel du trafic aérien TendanCiel du mois de juillet. Malgré les inquiétudes sanitaires et militaires, le trafic aérien progresse toujours, soutenu par l’international.



Toujours animée par le trafic international (+3,9 %), la fréquentation des aéroports français a une nouvelle fois progressé en juillet 2014 avec une hausse de 2,6 % par rapport à juillet 2013. Le secteur a tout de même enregistré un repli prononcé du marché intérieur (-2,2 %). Sur l’ensemble de l’année, la croissance du nombre de voyageurs s’établit à 3,6 %.

La baisse du trafic intérieur affecte en particulier le marché domestique métropolitain tant sur la desserte de la capitale (-2,6 %) que les lignes transversales (-2,7 %). Depuis le début de l’année, après la courte embellie de juin, la tendance est emportée par le repli des transversales (-2 %) et vire à une quasi stabilité du trafic intérieur (-0,1 %).

«À l’international, le dynamisme de l’activité se vérifie avec l’ensemble des zones à l’exception de l’Afrique (-2,4 %) où seule la destination Algérie continue de progresser (+5,3 %)», précise la DGAC. Les zones Asie-Pacifique (+6 %) et Europe (UE +5,5 %, non UE +4,7 %) demeurent les destinations les plus attractives. En Asie, la vitalité du trafic avec le Golfe s’étend également ce mois-ci à l’Extrême-Orient (Japon +11,7 %, Chine +6,4 %).

Le trafic souffre de l'actualité
Les pays affectés par des craintes d’ordre militaire ou sanitaire en juillet (Guinée, Liberia, Sierra Léone, Israël, Ukraine) ont vu leur trafic baisser (-22 % en zone Ebola, -12 % en Israël après une forte croissance au premier trimestre, -12,7 % en Ukraine). «La prudence des voyageurs semble s’étendre à des pays limitrophes comme la Côte d’Ivoire (-7,6 % après un premier semestre en forte croissance)», remarque l'indice TendanCiel. En termes de pavillon, la hausse du trafic continue de profiter davantage aux compagnies étrangères qu’aux transporteurs français. Le différentiel de croissance en défaveur des sociétés hexagonales demeure élevé en juillet : 5,7 points mesuré en Pax (nombre de passagers), 4,3 points en PKT. En revanche, il est relativement stable sur l’année (respectivement 5,3 et 4,6 points). «Alors que leurs concurrents étrangers ont connu une évolution d’activité relativement peu différenciée entre marchés intérieur et international, les transporteurs nationaux ont pâti en juillet d’un recul significatif de leur niveau d’activité sur le marché domestique en particulier en court-courrier».

Des différences variées selon les aéroports
Par aéroport, la fréquentation continue à évoluer de manière très différenciée selon les plates-formes. À Paris, si CDG demeure très favorablement orienté (+3,9 %), Orly pour la seconde fois en trois mois, connaît un repli (-0,4 %). En région, le contraste continue de s’intensifier entre d’un part, Bâle-Mulhouse (+10,2 %), Bordeaux (+9 %) et Nantes (+6,2 %) dont le dynamisme demeure élevé et les autres aéroports dont l’évolution du nombre de voyageurs entre les mois de juillet de 2013 et 2014 oscille entre -0,4 % et -2,5 %.