Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels
Accueil
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte


Aeroflot : un passager ivre condamné à 15 000 € de dommages et intérêts


L’alcool et les avions ne font pas bon ménage. Régulièrement les compagnies aériennes doivent dérouter un appareil à cause d’un passager ivre et indiscipliné. Le vol Moscou – Shanghai d’Aeroflot a été le théâtre d’un incident de ce type le 22 avril 2013. Le perturbateur doit maintenant dédommager la compagnie.



La justice russe vient de condamner un voyageur d’affaires à verser 15000 euros de dommages et intérêts à Aeroflot‎. Ivre et menaçant envers les personnes à bord, il avait obligé la compagnie à se poser à Novossibirsk (Sibérie). L’homme de 44 ans et directeur d’une entreprise russe avait déchiré l’uniforme d’un membre d’équipage et refusé de suivre les consignes des hôtesses. Dans son communiqué du 19 février 2014, le transporteur se dit ravi du durcissement des sanctions données par les tribunaux aux passagers perturbateurs. Il demande également une réglementation plus sévère envers les fauteurs de troubles.

Depuis plusieurs années, Aeroflot ne vend plus d’alcool sur certains de ses avions pour éviter les comportements dangereux des voyageurs ivres.