Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels
Accueil
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte


Aerolineas Argentinas accuse les groupes pétroliers de gonfler leurs prix


L’Argentine, pays producteur de pétrole, est en conflit avec les groupes pétroliers installés sur son sol. La semaine dernière YPF, le plus important, a reçu une amende de 6,10 millions d'euros pour une dette fiscale ainsi qu’une interdiction d’importer et d’exporter tant qu’elle ne sera pas réglée. Maintenant, Aerolineas Argnetinas est entrée dans la danse. Elle accuse ses fournisseurs de carburant de lui faire payer le produit à des tarifs internationaux et non locaux.



Aerolineas Argentinas accuse les groupes pétroliers de gonfler leurs prix
Aerolineas Argentinas a accusé trois compagnies pétrolières de lui faire payer le carburant de ses avions beaucoup trop cher, selon l’édition du 21 février 2012 du journal La Nacion. Au début du mois, la compagnie a déposé une plainte auprès de la commission antitrust de son pays contre les fournisseurs de kérosène YPF, Royal Dutch Shell et Esso parce qu’ils vendent, selon elle, le produit «bien au-dessus de son coût de production». Le transporteur a obtenu gain de cause, YPF qui fournit 80 % du carburant des avions en Argentine ainsi que ses deux concurrentes ont reçu l’ordre de revoir le calcul de leurs prix. Un bras de fer sur les tarifs du carburant entre les groupes pétroliers et le gouvernement avait déjà débuté en janvier. Lors d’un discours, le 25 janvier 2012, la présidente argentine Cristina Kirchner avait dénoncé leur pratique de surfacturation «Pratiquement tout le JP1 (carburant d’avion) est produit ici, avec une exception pour une toute petite quantité qui est importée, et je pense qu’ils le font venir pour justifier qu’ils nous facturent aux prix internationaux».