Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels



Lundi 25 Janvier 2010

Aéroport de Lyon : beaucoup d’ambitions et les moyens de se développer



En faisant le point lundi 25 janvier sur son activité 2009, Philippe Bernand, le "patron" de l’Aéroport de Lyon fait preuve d'optimise après une année difficile. 2010 doit démontrer que la place de seconde plateforme aéroportuaire française est une réalité envisageable.



Aéroport de Lyon : beaucoup d’ambitions et les moyens de se développer
Côté résultats pour 2009, Lyon-Saint Exupéry dépasse le seuil des 7.7 millions de passagers (7 717 609 passagers), malgré un trafic en baisse de 2,6 % par rapport à 2008. Autre constat, la montée en puissance du low cost avec une hausse de 26% attribuée, entre autres, à l’arrivée du 3ème avion d’EasyJet en octobre dernier. Un bon résultat mitigé par la baisse du trafic charter (- 19.2 %) et du trafic régulier traditionnel (-5.4 %). Au global, le trafic low cost représente 18 % du trafic global en 2009, contre seulement 6 % en 2007. 3 nouvelles lignes ont été ouvertes par easyJet ; Nantes, Edimbourg et Bruxelles, alors qu’Air Arabia, nouvelle compagnie aérienne à Lyon a lancé en mars dernier une nouvelle desserte sur Casablanca. D'autres ouvertures de ligne ont eu lieu: Tarom a ouvert 4 fréquences hebdomadaires sur Bucarest en septembre. La compagnie Swiss a lancé 4 fréquences quotidiennes sur Zurich depuis mars. En 2009, des fréquences sur des lignes existantes ont été également rajoutées telle que le passage de 5 à 10 fréquences sur Istanbul par la compagnie Turkish Airlines affichant depuis une croissance de + 23.8 % avec 102 288 passagers.

Des chiffres en montagnes russes

Sur l’Europe, (- 5.3 %), l’Allemagne a enregistré la plus forte baisse (- 17.4 % et 604 452 passagers). A contrario, le Portugal culmine à + 13.6 % avec 183 679 passagers. L’Afrique du Nord résiste bien et score à + 2.9 % avec une hausse significative de + 7.9 % sur l’Algérie (356 777 passagers), une croissance régulière sur le Maroc de + 2.7 % (394 113 passagers) et la stabilisation de la Tunisie à -0.4 % avec 473 575 passagers. Le trafic national comptabilise 2 847 857 passagers, soit – 3 % par rapport à 2008. Enregistrant le plus important recul avec -13.2 %, le trafic parisien pâtit de la réduction de fréquences sur Roissy CDG (-11.5 % avec 498 880 passagers) et des mauvais résultats sur Orly (-20.2 % avec 88 171 passagers). Les transversales qui représentent 31 % du trafic global de la plate-forme, affichent des résultats en légère augmentation par rapport à 2008 (+0.6 %). Bordeaux avec 431 483 passagers est la première destination régionale. Elle atteint + 11.4 % par rapport à 2008. Opérée par Air France et easyJet, Bordeaux est l’exemple de la dynamisation du marché qu’apporte l’arrivée d’une liaison low cost sur une destination. En effet sur la desserte bordelaise, la croissance de la compagnie orange est importante mais le trafic d’Air France reste stable.

Le développement du réseau aérien

Fort de ces chiffres, Lyon Saint Exupéry veut aller de l’avant et travaille à plusieurs axes de développement comme, entre autres :
  • les dessertes internationales longs courriers vers l’Amérique du Nord, l’Asie et le Moyen Orient
  • les courts courriers et moyens courriers vers les pays nordiques et l’est.
  • le trafic low cost qui représente en 2009, 18 % du trafic total de l’aéroport avec 5 compagnies aériennes : EasyJet, Aer Lingus, Jet4You, Blue Air et Air Arabia.
A noter qu’en mars 2010, Transavia.com s’implante sur l’aéroport Lyon-Saint Exupéry pour opérer 3 nouvelles destinations, Monastir, Djerba et Héraklion - .

Afin d’anticiper cet essor, un appel d’offres a été lancé pour la conception et la réalisation d’une extension du Terminal 3 dédiée au traitement du trafic low cost. Le Groupement GFC Construction a été retenu. L’objectif est de doubler la capacité d’accueil de ce terminal construit aux normes HQE (Haute Qualité Environnementale) pour atteindre 3 millions de passagers, grâce à la création d’une nouvelle infrastructure de 7000 m dont 600 m² de commerces. Les travaux débuteront cet été pour une ouverture fin 2011.