Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels
Accueil
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte


Aéroport de Zurich: un concours pour inciter à taxer les passagers de Swiss


Les voyageurs d'affaires ont intérêt à faire attention au poids de leurs valises à l'aéroport de Zurich. Swissport et Swiss y ont mis en place un concours interne pour inciter les employés à récolter un maximum de surtaxes bagages.



Swiss affiche un "recul drastique" des recettes des surtaxes sur les bagages trop lourds sur l'aéroport de Zurich. Ainsi pour encourager les salariés à bien respecter les limites réglementaires imposées, la compagnie et l'entreprise d'assistance aérienne au sol Swissport ont mis en place un concours. Quand les salariés atteindront l'objectif fixé, ils auront la possibilité de remporter «2 x 2 billets valables dans le monde entier», un prix offert par le transporteur suisse. Le gagnant sera désigné par tirage au sort selon «20 Minuten».
Un employé souhaitant rester anonyme a confié au journal que l'ambiance était très compétitive depuis le lancement du challenge. Il précise que certains collègues, désireux de rapidement atteindre l'objectif, ne préviennent pas les voyageurs en surplus de bagages qu'ils peuvent retirer des objets et les mettre dans leur sac cabine. «La taxe est surtout distribuée aux personnes qui n'ont pas trop l'habitude de voyager ou aux personnes âgées», a t-il confié.
Informé de ce concours, André Bähler de la Fondation alémanique pour la protection des consommateurs a estimé que cette politique était «plutôt gonflée». Il a ajouté «les supérieurs prennent en compte que le personnel travaille contre les clients au lieu de leur fournir un bon service».
Myriam Ziesack la porte-parole de Swiss a confirmé que le challenge avait bien été mis en place. Il explique qu'il a été lancé car Swissport n'avait pas atteint l'objectif fixé pour les recettes de cette taxe. «Nous aurions pu agir de diverses manières, mais nous avons décidé de mettre en place un système de récompense», a t-elle expliqué. Elle précise «Nous n'avons reçu aucune plainte de clients à ce sujet. Comme l'objectif n'a toujours pas été atteint en juillet, il faut partir du principe que les taxes ont été encaissées correctement et que le personnel n'a pas agi de manière abusive».
Swissport a pour sa part indiqué que cette pratique était «courante». «En règle générale, nous recevons, en tant que prestataire, une commission pour les montants perçus», précise une porte-parole.