Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels



Mercredi 30 Novembre 2016

Affaire de la "chemise arrachée" : du sursis, des amendes et 2 relaxes



Comme prévu, le tribunal de Bobigny a rendu son verdict dans le cadre de "l'affaire de la chemise arrachée", ce mercredi 30 novembre. 3 ex-salariés d'Air France ont été condamné à 3 et 4 mois de prison, 10 autres à une amende et 2 ont été relaxés.



Le tribunal de Bobigny a rendu son verdict dans l'affaire de la chemise déchirée d'Air France
Le tribunal de Bobigny a rendu son verdict dans l'affaire de la chemise déchirée d'Air France
Le tribunal correctionnel de Bobigny a condamné 3 ex-salariés d'Air France, poursuivis pour violence, à 3 et 4 mois de prison avec sursis. Deux autres ont été relaxés pour les mêmes faits. Dix salariés ou ex-employés de la compagnie étaient également poursuivis pour dégradation. Ils ont reçu, pour leur part, une amende de 500€ pour "dégradations".

Le tribunal a été plus clément que le procureur. Dans ses réquisitoires, il demandait 2 à 3 ans de prison avec sursis pour les 5 salariés poursuivis pour violences et 1000€ d'amendes pour leurs collègues.

Mehdi Kemoune (secrétaire général adjoint CGT Air France) dénonce "un jugement politique" et annonce que le syndicat fera appel.