Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels
Accueil
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte


Aigle Azur gagne son procès contre des associations algériennes


C'est un jugement de la Cour d'appel de Paris, rendu le 21 novembre dernier, qui satisfait pleinement Aigle Azur. Accusée par deux associations de prix excessifs, la compagnie a obtenu en appel leur condamnation pour "des insinuations de nature à jeter le discrédit sur la société Aigle Azur", et des propos qui, comme tels, sont "constitutifs d’un dénigrement fautif".



Pour mémoire, l'affaire avait débuté en octobre 2012. Le Mouvement Citoyen Algérien en France (MCAF) et le Conseil National de l’Immigration (CNI) et son Président M. Mohand Barache ont accusé Aigle Azur d'organiser une pénurie des billets et manifesté leur opposition aux prix pratiqués par la compagnie Aigle Azur pour les billets d’avion vers l’Algérie. L’association a avait organisé une journée de boycott des compagnies le 1er novembre 2012. La Cour a également jugé que les appels au boycott des services de la société Aigle Azur, sur internet et relayés par la presse, revêtaient un caractère fautif. Dans l’arrêt rendu le 21 novembre 2013, la Cour d'appel de Paris rappelle que le droit de libre critique, qui appartient à tout consommateur, dégénère en abus lorsque les vocables utilisés "procèdent de toute évidence d’une intention malveillante".