Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels
Accueil
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte


Air Algérie n’échappera pas à la taxe carbone


La compagnie Air Algérie devra se soumettre à la taxe carbone dès le mois de janvier 2012, pour se mettre en conformité avec les règles européennes. La compagnie algérienne contestait la directive européenne imposant à toutes les compagnies qui desservent l’Europe. Le Président d’Air Algérie espère néanmoins contourner la taxe en transformant l’aéroport d’Alger en hub.



Air Algérie n’échappera pas à la taxe carbone
La nouvelle règlementation européenne s’appliquera donc également à Air Algérie, malgré les protestations répétées de sa direction. Selon des propos relayés mardi par le quotidien algérien El Watan, M. Bouabdallah n’a pas dit son dernier mot « On nous oblige à payer cette taxe, mais nous œuvrerons à faire de l’aéroport d’Alger un hub, notamment pour les avions décollant d’Afrique du Sud, pour créer ainsi des connexions et éviter ainsi de payer une taxe imposée actuellement par les Européens ». Selon le PDG de la compagnie, la règlementation européenne serait contraire au protocole de Kyoto, et fragilise un peu plus l’équilibre économique qui navigue déjà dans une zone de turbulences. Néanmoins, la transformation en hub de l’aéroport d’Alger demandera plusieurs années : d’ici là, Air Algérie devra passer à la caisse.