Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels



Lundi 9 Janvier 2012

Air Algérie, repenser l'avenir



Rumeurs, démentis, affirmations péremptoires sont depuis quelques jours au menu de l'actualité d'Air Algérie. Présentée en "faillite" par une presse algérienne un peu rapide, la compagnie a fait savoir, par la voix de son Président, que la situation était saine et sans danger.



Air Algérie, repenser l'avenir
Intervenant au micro de la radio nationale, Mohamed Saleh Boultif, le PDG d'Air Algérie, a été clair : "La situation financière de la compagnie n'est pas déficitaire car les produits hors exploitation compensent quelque peu les pertes, et les subventions de l’État couvrent le manque à gagner sur le réseau intérieur, estimé à 4 milliards de dinars (41,38 M€)". Pour le patron de la compagnie, il faut envisager l'avenir en tenant compte du besoin d'économies à réaliser ces prochains mois. Et le PDG de préciser "Nous regarderons attentivement les embauches et nous mènerons le plan de remplacement prévu de nos plus anciens 767". Pour autant, côté syndical on reste prudent. "Des menaces de licenciement ont été entendues dans la compagnie", explique un représentant du personnel qui constate une baisse du nombre de passagers sur les destinations traditionnelles d'Air Algérie. Pour autant, les salariés ne veulent pas porter le chapeau et contestent l'idée que le dernier mouvement de grève a naturellement conduit les clients vers Aigle Azur ou Air France.