Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels
Accueil
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte


Air Australia rate son décollage


Une nouvelle compagnie aérienne vient de mettre la clé sous la porte. Cette fois-ci ce n’est pas le ciel européen qui est touché mais l’Australie. Air Australia, ne pouvant plus payer le carburant de ses avions, vient de cesser son activité. Basée à Brisbane, la low-cost avait débuté en novembre en assurant principalement des lignes domestiques mais aussi des destinations étrangères loisirs, Bali, Phuket ou Hawaï.



Dans ce contexte économique difficile pour l’aérien, la compagnie à bas coûts Air Australia n’a pas réussi à déployer ses ailes. Trois mois après avoir repris les lignes de la défunte Strategic Airlines, la nouvelle low cost s’est placée sous administration judiciaire par manque de trésorerie. Tous ses vols sont suspendus depuis le vendredi 17 février 2012 bloquant hors d’Australie environ 4000 passagers. «Pour le court terme, la flotte est immobilisée. Il semble qu'il n'y ait plus de fonds disponibles pour les opérations courantes et les vols sont donc suspendus avec effet immédiat», a déclaré le groupe KordaMentha, administrateur judiciaire du transporteur. Il a ensuite poursuivi «Pour être clair, il parait très peu probable qu'il y ait des vols à court ou à moyen terme». Qantas propose des solutions aux clients d’Air Australia laissés sur le tarmac.