Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels
Accueil
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte


Air China dément avoir annulé ses commandes Airbus


Tout comme China Eastern Airlines, Air China affirme qu'elle n'a pas annulé la commande de ses appareils Airbus, en représailles contre la taxe carbone. Elle a indiqué qu’elle attendait pour cette année 14 Airbus A320/A310 et 6 appareils A330.



Air China dément avoir annulé ses commandes Airbus
Air China nie avoir annulé ses commandes d’Airbus. Interrogée sur le sujet lors de la présentation de ses résultats 2011, le 29 mars 2012, la direction de la compagnie chinoise a assuré qu’elle attendait toujours les 51 Airbus commandés au constructeur - soit 30 appareils A320/310 et 21 du type A330 - dont la livraison est programmée jusqu'en 2014. Le président de la compagnie aérienne, Wang Changshun, a néanmoins affiché son soutien au combat des autorités chinoises : «La position de notre gouvernement central est cohérente, elle s'oppose fermement à la décision unilatérale de l'UE d'imposer une taxe carbone. L'attitude d'Air China est la même que celle de notre gouvernement» et indiqué que l’entreprise souhaitait que le désaccord soit résolu par des négociations bilatérales entre l’UE et la Chine.
Depuis le début du conflit entre la Chine et Bruxelles au sujet de la taxe carbone, la Chine a brandi la menace de représailles sur l’avionneur européen. EADS, la maison mère d’Airbus, affirmait lors de sa propre présentation de résultats début mars que 45 commandes avaient été gelées par le gouvernement. Il y a 15 jours, un dirigeant de China Eastern Airlines avait également balayé la déclaration et assuré que son entreprise n’avait annulé aucune commande. Les annulations chinoises : menace réelle tue ou phantasme européen ? Il est de plus en plus difficile de s’y retrouver.