Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels
Accueil
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte


Air France : 3 syndicats lèvent leur préavis de grève du 20 au 24 novembre


Les syndicats représentant le personnel navigant commercial d’Air France – l’Unac, le SNPNC/FO et l’UNSA – ont retiré leur préavis de grève du 20 au 24 novembre 2013 après avoir trouvé un accord avec leur direction. En revanche, Sud Aérien maintient le mouvement.



Les 3 organisations syndicales - l’Unac, le SNPNC/FO et l’UNSA- ont signé le protocole de sortie de crise, le 15 novembre 2013. Elles ont ainsi retiré leur préavis de grève du 20 au 24 novembre 2013. «La détermination du SNPNC/FO et le formidable soutien des hôtesses et stewards d’Air France ont permis de faire aboutir nos revendications légitimes», explique le syndicat dans un communiqué. Sur son site Internet, l’Unac ajoute «Nous avons également reçu l'engagement du Président de maintenir l'existence des Bases Province. Un cycle de négociations a d'ores et déjà débuté afin d'aboutir à un accord Bases Province». De son côté le syndicat Sud Aérien s'estime peu satisfait par les avancées proposées par la direction et maintient son appel à la grève pour les 20, 21, 22, 23 et 24 novembre 2013.






1.Posté par PNC Ugict-CGT AF le 18/11/2013 23:22
Bonsoir,
Petite précision, il n'y a pas que Sud Aérien qui maintient son préavis de grève. C'est aussi le cas de la CFTC, de la CFDT et de L'Ugict-CGT.

Pour l'arrêt de Transform I

Contre un plan Transform II

Pour un audit de la dette. avant de demander des "efforts" a qui que se soit, il est juste légitime et nécessaire de connaître les raisons de la dette pour y remédier.

Pour la mise en place d’assise du Transport aérien.
Parce que dans l'état actuel des choses la concurrence est loin d'être loyale et que l'Etat doit prendre ses responsabilités en assurant la pérennité du transport aérien français.

Pour une garantie de l'emploi au delà de 2014.
Parce que les salariés ne doivent pas être une variable d'ajustement pour rembourser leurs dettes.

Contre le blocage des salaires.
Nos salaires depuis des années augmentent bien moins vite que l'inflation et pour l'année à venir les prévisions INSEE sont de l'ordre de 2%.

Contre la diminution des compo PEQ
Les compositions équipage doivent être en adéquation avec les charges de travail à bord (amélioration de la qualité de service aux clients et fatigue acceptable des équipages)

Contre la diminution de nos congés annuels
Nous sommes revenues au minimum légal majore de la prise en compte des jours féries et du fractionnement été hiver. Par contre, il n'y plus aucune prise en compte de la pénibilité de notre métier

Contre la baisse de qualité et de quantité de nos repas à bord.
Nous ne sommes pas des machines.

Contre la baisse du temps de repos en escale.
Nous ne sommes pas des machines.

Pour la mise en place de temps alternés mensuels.
Nous devrions aussi avoir la possibilité d'adapter notre rythme de travail à nos vies.

Pour le maintien des facilités de transport de tous les salariés de l'entreprise

Coridalement

2.Posté par pnc cftc af le 20/11/2013 14:57
Pour info, la CFTC a levée son préavis (voir sur leur site), ainsi que la CFDT il me semble.
Cordialement.