Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels
Accueil
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte


Air France confirme le retour aux bénéfices en 2015


En publiant ses résultats 2015, Air France confirme les informations évoquées en décembre dernier, à savoir des résultats positifs et un retour aux bénéfices. Le groupe attribué ses premiers bons résultats aux deux plans de restructuration engagés : Transform 2015 et Perform 2020.



Le chiffre d’affaires d’AF est de 26,1 milliards d’euros, en hausse de 4,6 %, en recul de 3,2% à données comparables. Le résultat d’exploitation est de 816 millions d’euros, en hausse de 945 millions d’euros et de 698 millions d’euros à données comparables donne un résultat net de 118 millions d’euros. AF se satisfait d’une réduction significative de la dette nette, de 5,4 milliards d’euros à fin 2014 à 4,3 milliards d’euros au 31 décembre 2015.

Alexandre de Juniac ne cache pas sa satisfaction et affirmant « Nous sommes très heureux d’annoncer des résultats positifs et une réduction de la dette nette pour le Groupe en 2015…Malgré l’environnement favorable créé par la faiblesse des prix du carburant, nous confirmons notre ambition d’améliorer notre compétitivité dans un contexte économique et géopolitique qui demeure très incertain.» 

Malgré ces bonnes nouvelles, fortement liées à la baisse des prix du carburant, AF ne veut pas crier victoire et reste prudente pour l’année 2016. Parmi les dangers potentiels, la compagnie cite en vrac :
  • Le niveau élevé d’incertitudes concernant le prix du carburant et les recettes unitaires en raison du contexte géopolitique et du niveau de capacité de l’industrie
  • L’Impact de la baisse du prix du carburant sur le résultat susceptible d’être compensé en grande partie par la pression sur les recettes unitaires et un effet change négatif
La compagnie veut désormais  "intensifier la dynamique de réduction du coût unitaire de l’ordre de 1% en 2016 et le désendettement engagé en 2015".