Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels
Accueil
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte


Air France creuse ses pertes au 1er trimestre 2012


Malgré une hausse de son chiffre d'affaires de 6 % au premier trimestre 2012, Air France subit toujours la hausse des prix du pétrole et des charges d'exploitation: elle déclare une perte de 504 millions d’euros pour le premier trimestre de l'année, contre 367 millions sur la même période l'an dernier.



Air France creuse ses pertes au 1er trimestre 2012
La compagnie le prévoyait, le premier trimestre a été difficile en dépit d’une amélioration de l’activité au mois de mars. Le contrôle strict des capacités ainsi qu’un bon niveau de trafic ont permis une hausse de la recette unitaire dans l’activité passage. En revanche, la faiblesse persistante des échanges internationaux a pesé sur la recette unitaire du cargo. Au total, l’amélioration de la recette unitaire a été encore insuffisante pour compenser la hausse des coûts, notamment ceux liés à la facture pétrolière.

L’activité passage a enregistré une hausse du trafic de 5,5% pour une croissance des capacités limitée à 1,6% ; le coefficient d’occupation a gagné 3,1 points à 81,6%. La recette unitaire au siège kilomètre offert (RSKO) a progressé de 5,6% (+4,7% hors change) en raison de la hausse des volumes. Le chiffre d’affaires passage est en augmentation de 8,8% après un effet de change favorable de 0,9% à 4,43 milliards d’euros. Le résultat d’exploitation est négatif de 504 millions d’euros (-367 millions d’euros l’année précédente) en raison notamment d’une hausse de la facture carburant de 224 millions d’euros.
L’activité cargo est toujours affectée par le ralentissement économique qui a commencé à peser sur le transport de fret à partir de mai 2011. Le trafic est en recul de 6,1% pour des capacités en baisse de 2,0% amenant un recul du coefficient de remplissage de 2,9 points à 64,9%. Le chiffre d’affaires cargo s’élève à 744 millions d’euros (-3,3%) et le résultat d’exploitation est négatif de 68 millions d’euros (-9 millions d’euros au 31 mars 2011).
Le chiffre d’affaires tiers de l’activité maintenance a progressé de 10,7% à 258 millions d’euros. Elle a dégagé un résultat d’exploitation de 16 millions d’euros (+26 millions au 31 mars 2011).

Au total, le chiffre d’affaires s’élève à 5,65 milliards d’euros, en hausse de 6,0% après un effet de change favorable de 1,1%. La recette unitaire mesurée en équivalent siège kilomètre offert (ESKO) est en hausse de 6,6% (+5,5% hors change) mais son niveau ne permet pas de compenser la hausse de la facture carburant. Les charges d’exploitation ont augmenté de 9,0% et de 6,0% hors carburant.Le groupe maintient néanmoins son objectif d’un coût unitaire à change et prix du carburant constants en légère baisse en 2012.
La facture carburant augmente de 255 millions d’euros pour atteindre 1,68 milliard d’euros (+17,9%) sous les effets combinés d’une augmentation des volumes de 1%, d’un effet de change défavorable de 3% et d’une hausse du prix du carburant après couverture de 13%.
Les charges de personnel s’élèvent à 1,91 milliard d’euros (+6%) en particulier sous l’effet report des hausses des salaires de 2011 et de la hausse des charges de retraite chez KLM dont une charge complémentaire de 23 millions d’euros due aux hypothèses actuarielles retenues au 31 décembre 2011. Cette hausse des charges de personnel ne reflète pas la tendance en année pleine qui sera de l’ordre de 2% (+3% après la charge complémentaire de retraite estimée à 80 millions d’euros sur l’année).