Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels
Accueil
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte


Air France en janvier 2013 : stabilité du trafic


Malgré les intempéries du mois de janvier, qui ont conduit à des annulations et des reports, Air France annonce une activité stable pour le premier mois de l'année. La compagnie qui a du, à la demande des autorités, réduire ses capacités de 40% pendant deux jours constate que cette décision "a particulièrement pesé sur le trafic européen.



Air France en janvier 2013 : stabilité du trafic
Conséquence directe, les capacités n’ont progressé que de 0,4% et le trafic est resté stable. Le coefficient d’occupation s’est établi à 81,4% (-0,3 point). Le nombre de passagers transportés s’élève à 5,5 millions (-3,8%). La recette unitaire au siège kilomètre offert (RSKO) hors change est en hausse par rapport à janvier 2012. Par grandes destinations :
• Sur le réseau Amériques, le trafic et les capacités sont en baisse respectivement de 0,7% et 1,2%. Le taux d’occupation s’élève à 87,4% (+0,5 point) soutenu par le réseau Amérique Latine.
• Le réseau Asie a été dynamique avec une hausse du trafic de 5,0%. Les capacités ayant augmenté de 6,9%, le coefficient d’occupation perd 1,5 point à 83,8%.
• Le réseau Afrique et Moyen-Orient enregistre une hausse de 1,5% du trafic pour des capacités en augmentation de 1,8%. Le coefficient d’occupation est quasiment stable à 80,2% (-0,2 point).
• Sur le réseau Caraïbes et Océan Indien, les capacités sont en baisse de 4,1% et le trafic de 2,8%. Le coefficient d’occupation gagne 1,2 point à 86,7%.
• Le réseau européen a été le plus affecté par les intempéries. En conséquence, les capacités sont en baisse de 2,4% et le trafic recule de 4,3%. Le coefficient d’occupation perd 1,3 point à 67,0%.
Sur le mois de janvier 2013, la baisse du trafic "cargo" et des capacités est respectivement de 2,9% et de 1,3%. Le coefficient de remplissage diminue d’un point à 60,4%. La recette unitaire à la tonne kilomètre offerte (RTKO) hors change est en légère baisse par rapport à janvier 2012.