Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels
Accueil
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte


Air France évite une collision en Afrique


En une seule phrase, Air France a rejeté les rumeurs nées d’une possible collision avec le Mont Cameroun le 2 mai dernier. Les passagers ne se sont aperçus de rien. Pour les experts, "le déroutement a été fait dans une mauvaise direction".



©Amcaja - le Mont Cameroun vu du village de Tiko
©Amcaja - le Mont Cameroun vu du village de Tiko
C’est à l’occasion d’un vol triangulaire entre Malabo et Douala avant de rejoindre Paris qu’un Boeing 777 aurait frôlé le Mont Cameroun (4000 mètres) pour éviter des orages. L’appareil, avec 37 passagers à bord, aurait été informé par une alerte sonore qui s’enclenche lorsqu’un danger est imminent. Pour la compagnie française, le respect des procédures a garanti la sécurité des passagers et de l’équipage. La compagnie a précisé que l'équipage du vol bénéficie  d'un "accompagnement pédagogique, managérial et médical" .

Si le BEA (Bureau Enquête Accident) étudie le dossier, la réalité semble banale selon AF qui a confié à Reuters que : «L'équipage du vol AF 953 du 2 mai a appliqué une procédure prévue par le manuel de la compagnie et du constructeur en réponse à une alarme générée par l'avion