Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels
Accueil
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte


Air France, la formation des pilotes doit-elle être revue ?


Après l’incident en Afrique, au cours duquel un avion d’Air France a failli frôler le mont Cameroun, c’est au tour de l’équipage d’un Boeing 777 Cargo d’être sous le feu d’une enquête interne. Les pilotes auraient sous-estimé le poids de l’appareil et entré des données erronées dans le système informatique.



Le 22 mai dernier, l’équipage d’un de l’appareil qui reliait Paris à mexico a mal jaugé le poids de l’avion d’environ 100 tonnes. Une erreur qui a conduit la calculateur de vol à estimer une poussée des moteurs au décollage inférieure à celle qui était réellement nécessaire. La queue de l’appareil aurait pu toucher le tarmac au moment de son envol.

Les pilotes ont été suspendus à leur arrivée à Mexico, en attendant les conclusions de l’enquête. Le BEA a également décidé d’étudier le dossier. En interne, plusieurs instructeurs affirment qu’il faudrait revoir le plan de formation continue des pilotes mais précisent que si « les incidents sont graves, la maitrise technique des équipages a permis d’éviter l’accident ». Mais deux incidents en moins d'un mois peuvent tout de même surprendre, et c'est un euphémisme.
 






1.Posté par Mathieu Carrere le 01/06/2015 08:33
Sans faire du AF bashing il semble qu'il y ait une baisse de vigilance sur la sécurité chez AF.plus qu'une question de formation c'est un problème de culture d'entreprise. Certains PNC persuadés d'être les seigneurs du ciel abordent leur mission de façon trop routinière et légère. Une remise en cause est indispensable pour changer cet état d'esprit. Il faut aussi en cas de faute manifeste qu'AF sanctionne les fautifs.la communication d'air France doit aussi arrêter d'essayer de minimiser les erreurs. Si un nouvel accident arrivait Air France ne s'en remettrait pas

2.Posté par Mike le 01/06/2015 14:44
Ce genre d'incidents arrivent des centaines de fois par semaine dans les compagnies du monde entier. Il existe meme des magasines internes aux compagnies qui les relatent.
L'erreur est et sera toujours humaine, les rapports d'incidents existent dans le but d'en retirer des conclusions qui permettent de les eviter à l'avenir, non pas dans le but que les medias en sortent une conclusion hative sur la formation des pilotes. Rien que sur 1 semaine, Aucune compagnie au monde ne peut eviter des incidents.
Un pilote fait en moyenne 6 erreurs par heure, donc les incidents existeront toujours, le but est d eviter que cela se transforme en accident, pour cela il y a plusieurs remparts a plusieurs niveaux. Ici, c'est justement la conaissance et l executions serieuse de cette manoeuvre d urgence par les pilotes qui a eviter le crash.

3.Posté par Marcel Levy le 01/06/2015 15:00
Bonjour Mike

Sans doute avez vous raison, mais informer ce n'est pas attaquer. Il est bon de préciser qu'un média français s'intéresse à la compagnie de son pays, du moins la plus importante.

Cet article précise un souci technique rencontré en vol ou au décollage pour évoquer les perceptions d'un voyageur même si dans ce cas il s'agit d'un vol "cargo".

Je ne suis pas certain que dire qu'un pilote fait en moyenne 6 erreurs par heure soit une approche rassurante du transport aérien. Sur un vol de 12 heures cela représente 72 erreurs par pilote et donc la même chose pour le copilote. Vu comme cela c'est effrayant pour peu que l'on applique la règle des probabilités négatives.

Mais vous oublier de citer notre conclusion où nous évoquions le fait que l'appareil avait été bien géré par l'équipage. Toujours suspendu ?

Cordialement

Marcel Lévy
Rédacteur en chef

4.Posté par Sophie le 01/06/2015 15:04
@Mathieu Vous avez raison mais si l'on regarde l'histoire d'AF son accidentologie est élevée, bien plus que les autres transporteurs européens. C'est vrai que cela inquiète quelques uns de mes voyageurs... Mais pas au point de les empêcher de partir en business et de prendre leurs miles.
Tout est donc relatif
Sophie

5.Posté par CDBSam le 02/06/2015 09:11
@Marcel Levy
Oui, commettre des erreurs c'est humain. Il ne faut pas confondre erreur et faute. L'une est fortuite, l'autre intentionnelle.
C'est un peu comme un rédacteur en chef qui fait des fautes d'orthographe.

Quand à informer les passagers, je suis un peu surpris de ne jamais entendre parler de Ryanair, par exemple…

6.Posté par Marcel Levy le 02/06/2015 09:27
Cher CDB Sam

Visiblement vous nous lisez assez mal... 67 articles sur Ryanair depuis janvier 2015.
Le dernier date de ce jour sous la plume d'un acheteur. Il faut toujours se méfier des conclusions hâtives.
Idem sur l'information passager : 144 articles référencés sous ce sujet.

Le mode "recherche" du site est un outil à consommer sans modération!

Quant aux analyses sémantiques sur l'erreur et la faute, je vous laisse la décliner à l'envie !
Y compris pour les fautes... d'orthographe :-)

Avec toutes mes amitiés
ML

7.Posté par Pierrot le 02/06/2015 10:48
Bonjour à tous !
Une faute d'orthographe n'a jamais tué personne... Une erreur de pilotage oui
Pierrot

8.Posté par Bacchus le 03/06/2015 10:03
Toutes ces belles paroles ne volent pas bien haut! :-)