Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels



Dimanche 8 Janvier 2017

Air France, le "Je t’aime moi non plus" des pilotes


La reprise engagée des négociations entre Air France et ses pilotes se veut « bon enfant ». Dans un premier temps, chacune des parties expose sa vision de l’avenir et formules les attentes associées aux changements annoncés. Globalement, le point noir, c'est Boost, en filigrane des échanges. Et pour cause, le mot qui revient le plus souvent est facile à comprendre : cannibalisme.



Les pilotes d'Air France ne veulent pas d'accord au rabais
Les pilotes d'Air France ne veulent pas d'accord au rabais
Selon Véronique Damon, secrétaire générale du SNPL citée par des sources internes, le sujet central serait bien la compagnie low cost long courrier que veut créer Jean-Marc Janaillac. D’autant que le cahier des charges de cette nouvelle compagnie est exigeant : meilleure productivité des équipages, PNC recrutés en dehors de la compagnie Air France sans oublier des rotations réduites pour optimiser le temps machine.

Mais pour le SNPL, la seule vision sociale ne saurait être au centre du projet. "Réduire les coûts a ses limites", explique un commandant de bord membre du Syndicat qui veut que "le projet soit ambitieux pour la compagnie et son personnel". Le SNPL reste persuadé que d’autres pistes d’économies sont possibles pour améliorer la rentabilité, que ce soit au niveau des négociations avec ADP ou la baisse des taxes promise par l’Etat. Même vision pour le SPAF, l’autre syndicat des pilotes de la compagnie né en 1993 d’une scission au sein du SNPL, qui ajoute, via l’un de ses membres, qu’il "faut trouver un équilibre économique qui ne pèse pas seulement sur les salariés".

Prévues pour la fin janvier, les négociations devraient rapidement entrer dans le dur du sujet. Selon des sources internes au sein des deux organisations syndicales, "aucune proposition de travail au rabais ne sera acceptée". Boost devra naître au forceps et, sans doute, dans la douleur.





1.Posté par U CORSU 77 le 09/01/2017 11:53
Le Snpl AF et Spaf jouent avec le feu.....les personnels au Sol AF et PNC ont chacun fait depuis le 1er Janvier 2013 22 et 16 pour cent de productivité en plus par an....et les pilotes....rien malgré le jugement de tribunal les obligeant à faire Transform 2015.....TOUS les personnels Air France qui eux ont fait des efforts n en peuvent plus de ces enfants gâtés....

2.Posté par Varices le 10/01/2017 09:43
Juste pour être précis, les PNC ont fait bien plus que 16% d'effort. Les 20% ont été actés et validés par la direction d'AF. De nombreuses mesures n'ont pas été comptabilisées dans ces 20%. Selon des observateurs neutres et indépendants, la part d'effort PNC se situe entre 23et 25% si on inclus toutes les mesures volontairement pas comptabilisées par la direction. Pour le reste je partage tout à fait.

3.Posté par Flyin dutchmzn le 12/01/2017 02:08
Les pilotes ont respecté leur part du contrat Transform. Plus tout les efforts non comptabilisés par la direction d' AF.

4.Posté par Cousinhub le 18/01/2017 18:29
Stop à la désinformation. Le jugement du tribunal concernant le plan transform 2015 n'a statué que sur le fait qu'en cas de desaccord entre les pilotes, et la direction, c'était le PDG qui avait le pouvoir d'arbitrer. Point.
Le tribunal n'a pas été saisi sur le fait de savoir si oui ou non il était légitime d'appliquer le deuxième volet des mesures engageant les pilotes qui étaient conditionnées notamment à l'équilibrage des effectifs pilotes entre les différents avions de la compagnie.
Or, les pilotes sur B777 font plus de 85h par mois depuis plus de deux ans quand les pilotes des autres avions de la compagnie sont programmés 60h par mois et voudraient bien voler plus.
Manifestement l'équilibrage des effectifs prévu dans transform 2015 n'est pas au rendez vous.
D'autant plus regrettable quand Air France annule tous les mois des vols long courriers (en B777) par manque de pilotes qualifiés sur cet avion!!!


Qui sommes nous ? - Conditions Générales d'Utilisation
Partenaires et sites recommandés : Vacances Pratiques, twitter, Google France, Santé voyage

Numéro de Commission Paritaire des Publications et Agences de presse : 1221 W 90128
Numéro d' ISNN - 2105-049X - Numéro de déclaration à la CNIL : 1391313

 

 Deplacements Pros.com est membre du Syndicat de la Presse d'information en ligne (Spiil).

Deplacements Pros.com est membre du Centre Français d'Exploitation du Droit de la Copie.

Merci de le signaler à votre entreprise afin qu'elle rajoute Deplacements Pros.com sur sa liste des sources d'informations consultées par son personnel.