Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels



Dimanche 9 Mai 2010

Air France "le vol d'essai réalisé le samedi 8 mai n'a pas révélé de dangers particuliers pour les vols commerciaux"



A la demande et en accord avec la DGAC, Air France a réalisé un vol d'évaluation dans le but d’améliorer les modèles de prévision des densités de cendres volcaniques.



Ce vol réalisé par un A320 a décollé, samedi 8 mai, de Paris-Charles de Gaulle, sans passager, à 17h10 pour s'y reposer à 20h17. Il a survolé le golfe de Gascogne et la chaîne des Pyrénées en ciel clair. Durant la partie méridionale de son vol, il a bénéficié d'un service de contrôle particulier qui lui a permis de suivre un profil défini en accord avec les spécialistes de Météo France. Il a pu ainsi confirmer qu'aucun résidu visible de cendres n'avait pu être observé dans les zones prévues par le VAAC (Volcanic Ash Advisory Center) de Londres. C'est la seconde fois qu'une compagnie européenne met en cause les prévisions britanniques jugées "excessives par des compagnies comme la Lufthansa ou Air Berlin".

Les inspections complémentaires prévues par les constructeurs confirment bien l'absence de toute trace sur le fuselage et les moteurs. La DGAC devrait se prononcer dans la journée du dimanche 9 mai sur les premières prévisions pour la semaine à venir.