Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels
Accueil
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte


Air France : les PNC valident les accords avec la Direction


Les négociations ont été complexes mais le résultat est là : le SNPNC, Syndicat National du Personnel Navigant de Cabine, a signé discrètement 15 mars dernier l'accord négocié il y a quelques semaines avec la Direction d'Air France. Un accord validé par les autres syndicats du personnel navigant. Désormais, Tranform 2015 est validé par l'ensemble des salariés de la compagnie.



Il faut dire que la base était favorable au projet présenté depuis 15 jours. 80,5 % des votants au référendum engagé par le syndicat se sont dits favorables aux mesures proposées. Dans les faits, les PNC sont assurés qu'il n'y aura aucun départ contraint et acceptent le gel des augmentations générales. Parallèlement, les promotions sont elles aussi "gelées". Enfin, les rotations seront adaptées et la productivité à bord améliorée. Le SNPNC affirme, dans son communiqué, que "Le Président de la Compagnie, Alexandre de Juniac, a passé un contrat moral avec les PNC d’Air France. En demandant aux hôtesses et stewards de participer aux efforts permettant de redresser notre Compagnie, il a pris l’engagement d’un retour à l’équilibre et à la prospérité de l’Entreprise… Il a désormais une obligation de réussite… Le SNPNC saura lui rappeler autant que de besoin". Pour l'heure, ces engagements garantissent la paix sociale dans l'entreprise pour la bonne application du plan de relance d'Air France dont les premiers effets positifs se font déjà sentir en ce début d'année.

Mais face à ces changements qui vont conduire à une réduction sensible du nombre de PNC dans les avions, c'est la question de la qualité globale du transport aérien qui se pose pour Air France. Alexandre de Juniac n'a pas caché que son seul souci était "la satisfaction du client". Sans doute en classe avant avec l'arrivée du nouveau siège business, mais pour les classes économiques, la musique risque d'être différente. Moins de PNC c'est moins de service et un temps de repas rallongé. Air France parle d'une réorganisation à venir des process à bord. Sans doute un début de réponse.