Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels
Accueil
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte


Air France: les résultats progressent mais pas assez


Dans son communiqué de trafic pour le mois de juin, Air France souligne une croissance maîtrisée des capacités et une recette unitaire stable mais reconnait que ses résultats ne sont pas totalement satisfaisants, en particulier sur le long courrier. De quoi plomber le cours en Bourse.



Air France - KLM a vu son trafic croître de 2,9 % en juin 2014. Le nombre de passagers transportés a progressé de 3,9 % pour atteindre 7,2 millions de personnes. Les capacités du groupe franco-néerlandais ont augmenté de 1,8 % tandis que le coefficient d'occupation affiche une hausse de 0,9 point et grimpe à 86,2 %. Le trafic cargo, mesuré en tonne kilomètre transportée, chute de 4,3 % pour un coefficient de remplissage en baisse de 1,6 point. Il atteint ainsi 60,7 %.

+3,9% de passagers, c'est une belle croissance mais inférieure à la hausse moyenne mondiale annoncée par Iata et de fait des chiffres insuffisants. La compagnie souligne que "Sans constituer une rupture de tendance, le trafic de passager de juin publié aujourd’hui et les réservations pour juillet et août reflètent une situation de surcapacité qui affecte les yields sur certaines lignes long-courrier, notamment l’Amérique du nord et l’Asie". Elle précise que "Cette évolution s’ajoute à la faiblesse persistante de la demande de cargo et à la situation difficile au Venezuela déjà identifiées au premier trimestre".

Compte - tenu de l’ensemble de ces facteurs, le groupe revoit ses ambitions et ramène son objectif d’EBITDA pour l’année 2014 de 2,5 milliards d’euros à entre 2,2 et 2,3 milliards d’euros. Air France-KLM fait cependant valoir qu'un résultat d'exploitation compris entre 2,2 et 2,3 mrd représente une hausse de 20% sur un an, signe que les mesures de restructuration et de réduction des coûts continuent de porter leurs fruits. "Le maintien d’une stricte discipline dans les investissements doit permettre de rester en ligne avec les objectifs de désendettement. Le groupe confirme l’objectif d’une dette nette de 4,5 milliards d’euros en 2015", affirme le communiqué.

Le groupe doit publier ses résultats semestriels le 25 juillet.

Cliquer sur l'image ci dessous pour en améliorer la lisibilité.