Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels



Jeudi 24 Novembre 2011

Air France ne peut pas licencier avant les élections



Devant un possible licenciement de 1 000 salariés d’Areva, François Baroin s’est montré ferme l'Etat "n'acceptera aucun impact" de la crise sur les emplois des sociétés dont il est en position d’actionnaire. Selon BFM, Air France - qui est en train de monter un plan d’économie pour redresser sa situation financière - aurait reçu la consigne : pas de licenciement avant les élections.



Air France ne peut pas licencier avant les élections
Cette semaine la rumeur de la suppression de plus de 1 000 emplois chez Areva France a créé de nombreuses inquiétudes dans l’Hexagone. Le 22 novembre 2011, le ministre de l’Économie François Baroin, est monté en créneau pour tranquilliser les Français et la classe politique. Il l’a assuré : « L’Etat n’acceptera pas que les ajustements économiques des plans stratégiques d’une entreprise où l’Etat se trouve en position d’actionnaire se fassent au détriment de l’emploi. » Mais quid des entreprises concernées parmi la cinquantaine dont la France détient des capitaux ? La liste précise n’a pas été communiquée mais selon BFM, Alexandre de Juniac, nouveau président de d’Air France, aurait reçu à son arrivée une consigne ferme : même si la compagnie - dont l’Etat possède 16% - prépare un plan d’économie pour début 2012, cela ne passera pas à priori par le licenciement. Le gouvernement lui aurait interdit ce recours au moins jusqu’au deuxième trimestre 2012, soit après les élections.



1.Posté par Delapouleoudeloeuf le 25/11/2011 11:00
AF a besoin de se restructurer dans les meilleurs délais, il est absolument inadmissible que l'Etat, actionnaire minoritaire, puisse peser négativement sur l'avenir de cette société a des fins électorales. C'est, entre autres, la raison pour laquelle les dirigeants de cette société ne devraient plus être choisis parmis les énarques, trop afféodés qu'ils sont aux politiques. On attend du nouvel élu ADJ qu'il redresse une Cie privée en détresse, et non pas qu'il "gère" une société plus ou moins nationale, sauf a envisager de la recapitaliser, ce que l'Europe interdit...!

2.Posté par Laurent le 28/11/2011 12:35 (depuis mobile)
Beaucoup de grandes idées et de théorie sur l économie aujourd hui un salarie est un privilégie...c est donc a lui de payer les pots casses...adj c est vu refuse une retraite chapeau...gourgeon a pris 45% d augmentation ,les décisions frauduleuses des dirigents ont conduit la boite a prendre des amendes exorbitantes sur le fret...j en passe et des meilleurs l argent est la 1er motivations c est pas un scoop mais dans ce cas ne parlons plus de sécurité des vols et arrêtons de faire porte le chapeau sur le dos des salaries qui comme dans toutes les boites et comme dans la fonction publics pour la grande majorite d entre eux sont des gens qui font leur travail correctement...sortez des préjuges facile les fonctionnaires et les salaries en général ne sont pas tous des faignants ,les étrangers tous des voleurs etc... C est la crise peut être mais l argent ne s est pas
évapore tournez vous vers les vrai coupable bonne journee

3.Posté par Delapouleoudeloeuf le 29/11/2011 16:37
Sans "parti" pris aucun, si la société ne se porte pas bien, je vois mal l'avenir de ses employés...La restructuration est donc l'intérêt de tous sauf de ceux qui font campagne en 2012...!