Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels


Air France, qui sera le fusible : de Juniac ou Gagey ?


La grève finie, les vraies questions se posent. Pas celles qui iront établir l’irresponsabilité des pilotes dans cette affaire mais plutôt l’élément qui donnera corps à une bataille que la presse résume à une lutte entre deux personnalités, Alexandre de Juniac pour AF et Jean Louis Barber pour le SNPL.



Les élections professionnelles qui se dérouleront en 2015 ne seront pas sans danger pour le SNPL. Après les révélations du Point, sous la plume de Thierry Vigoureux, qui affirmait que les dirigeants du SNPL étaient payés pendant la grève, voilà que l’on entend chez les pilotes non-grévistes que tout cela est né de l’antipathie qui oppose frontalement Jean-Louis Barber du SNPL au Patron d’Air France, qu’il jugerait « arrogant et ambitieux» ? Bref, 250 millions de perdus pour assouvir une rancœur personnelle, ego contre ego ? C'est sans doute un peu simple. C'est sans doute et surtout deux visions de l'aérien qui se sont opposées. Et au-delà, l’implication du gouvernement (qui n’est plus l’actionnaire principal de la compagnie) et les bourdes du Ministre des transports sont venus rappeler que le mouvement social n’était pas qu’une affaire privée. Au contraire, toucher à Air France, c’est toucher à la France. Même les propos de Manuel Valls qui qualifiait la grève d' «insupportable» étaient difficiles à supporter par la Direction de la compagnie qui voulait régler, seule, le problème. Bref, tout le monde depuis deux semaines devenait «patron» d’AF, un peu calife à la place du calife. Selon les chiffres annoncés dimanche soir sur France 2 par Laurent Fabius - Ministre des affaires étrangères mais aussi du tourisme - 110 000 touristes et 30 000 voyages d'affaires ont été touchés par le mouvement.

Il faut désormais tirer les conclusions de la grève. Pas de protocole d’accord. C'est dire qu'en gros et juridiquement, on en est au même point qu'avant la grève. Même s'il y a engagement moral, la compagnie pourrait très bien ressortir son Transavia Europe. Et puis quid de Transavia France ? Juridiquement toujours, ce sont les accords antérieurs qui devraient s'appliquer, avec un blocage de Transavia à 14 avions et une situation verrouillée. Mais la direction de la compagnie a bien dit qu'en échange de l'abandon du projet européen, elle voulait développer et renforcer une compagnie low cost française, et elle le redit dans son commentaire. Mais comment créer une vraie low cost européenne ? La question reste pour l'heure sans réponse.

Au-delà de l’avenir, comment gérer les dégâts collatéraux? L'image d'Air France est durablement impactée et ses partenaires de code-share ont - comme ses filiales qui ne faisaient pourtant pas grève - payé le prix fort. Il y a aussi les effets dominos et les 60 000 voyageurs en moins de passage quotidiennement dans les aéroports. Les duty free tout comme les structures de restauration ou les parkings d’ADP et les opérateurs privés ont été touchés. Le manque à gagner pourrait frôler les 50 millions d’euros. Ajoutons à cela la défiance à long terme envers la compagnie, la colère (retenue) des acheteurs de voyages et celle des voyageurs. Bref, il faudra bien trouver un coupable.

Un coupable ? Certainement pas Alexandre de Juniac, car ce serait donner raison au SNPL. Mais alors il reste peu de monde pour porter le chapeau. Frédéric Gagey, le patron d’Air France ? Il a géré son entreprise avec les moyens disponibles. Il n’a pas cherché à contrecarrer les efforts du Président du groupe, omniprésent puisqu'il s'agissait avec Transavia Europe d'un projet groupe. Gagey s'est fait discret pendant la grève à l’exception d’une ou deux visites sur le terrain. Alors qui ? Bien malin qui donnera une réponse à cette question. Seule certitude, faire oublier la grève demandera du temps. Les Boursiers, eux, ont fait chuter le titre de plus de 15%.

Hélène Retout

Dimanche 28 Septembre 2014


Notez


1.Posté par Laurent le 29/09/2014 09:04
Honteux pour la France. Ce sont les pilotes qui devraient sauter.
J'ai honte d'avoir une carte Platinum. Les pilotes d'Air France ne voient vraiment que leur nombril.
Quand Air France devra faire une restructuration de force, j'espere que ces pilotes sur-privilegies seront les 1er a sauter!!!

2.Posté par Berlande le 29/09/2014 13:00
Et tu l'as eue comment ta carte Platinium? C'est ton entreprise qui te l'a payé donc je pense que les leçons sur les avantages acquis et les privilèges sont mal venus. Et tu es bien content de partir en vacances gratis avec ta famille grâce à des miles qui ne t'ont rien coûté . Pendant ce temps là les pilotes bossent l'été sans vacances pour transporter tous les petits blaireaux dans ton genre qui pillent la nation et asservissent le peuple. Pour combien de temps ? Mais surtout n'hésite pas à émigrer , peut être arrivera tu à faire croire à d'autres vaches à lait que tu disposes de super compétences.

3.Posté par KAZZAN le 29/09/2014 21:33
Berlade ton commentaire est vraiment deplace !!!Si tu n'avais pas comme tu dis des personnes avec des cartes platiniums ,tu vivrais de quoi !!!car c'est grace a eux et aux entreprises que vous vivez .Votre greve corporatiste pour des privilegies comme vous est des plus ringard maintenant que va devenir AF !!!Surement plus la compagnie que j'aimais le plus ,vous etes la honte de la France et surtout grace a vous Transavia n'est plus rien en europe a cote d'easyjet et ryanair .C'est grace a elle que vous auriez pu reprendre une place en europe maintenant c'est rate ,elle restera une compagnie moyenne voir petite et vous plus rien et j'espere meme un plan de depart pour cause de reduction de flotte du a l'abandon des passagers . Mon dernier voyage avec vous sera dans 3 semaines pour les antilles et apres plus JAMAIS AF pourtant je privilégiais toujours AF...et j'ai pas de carte platinium ...Et celui qui risque d'emigrer c'est toi ....et la tu verras tes avantages!!!

4.Posté par Jean-Charles DUBOC le 03/10/2014 22:03

Une grève « perdant-perdant » dont la compagnie nationale aura du mal à se remettre sachant que les torts sont partagés entre la direction et les syndicats pilotes.

Le MEDEF tire en continu la sonnette d’alarme en alertant les pouvoirs publics, et les médias, que le niveau des prélèvements salariaux doit absolument baisser !...
C’est la seule façon d’arrêter les délocalisations des entreprises et des salariés.

Mes « petits camarades » pilotes de ligne aurait dû retenir les analyses du MEDEF pour argumenter pendant la grève !...

C’est la même chose avec la direction de la compagnie nationale qui n’a jamais abordé pas cet aspect des choses !...

Quand donc les uns et les autres vont-ils faire front commun pour demander au gouvernement de se pencher enfin sur le problème, c’est-à-dire demander une baisse des prélèvements sur les salaires ?...

La perte de la Sécu pourrait être compensée par la création d’une cotisation sociale sur les matières premières (CSMP) et d’une cotisation sur les produits manufacturés (CSPM).

Quand est-ce qu’on commence à réfléchir ?...

http://euroclippers.typepad.fr/alerte_ethique/2014/10/gr%C3%A8ve-des-pilotes-le-diff%C3%A9rentiel-de-charges-sociales-avec-lallemagne-et-les-pays-bas.html


5.Posté par Yaloy le 28/10/2014 12:24 (depuis mobile)
Berlande, tu cristallises à toi seul tout ce que l''engence PNT AF a d''arrogant, de détestable et d''imbuvable. Comme toi, je ne connais ni week-end, ni vacances d''été, et je passe 60 nuits par an au boulot..dans la même boîte que toi...

6.Posté par Yaloy le 28/10/2014 12:33 (depuis mobile)
Suite...
Mais nous ne sommes vraiment pas logés à la même enseigne. Il est vrai que moi, je n''ai pas appris à voler aux oiseaux...mais mon cher Mermoz, je suis bien placé pour te dire un secret : vous n''êtes pas les meilleurs pilotes du monde !

7.Posté par Yaloy le 28/10/2014 12:39 (depuis mobile)
Suite...
Vous faites des erreurs, vous dites des âneries.... Comme tout le monde... Sauf que certaines ont eu des conséquences désastreuses. Mais qu''est ce que vous la ramenez ! Et le pire c''est qu''il y aura toujours des oreilles bienveillantes pour

8.Posté par Yaloy le 28/10/2014 12:46 (depuis mobile)
Suite...
vos explications bidons quand dans d''autres compagnies, on vous aurait montré la porte EXIT !
Vous méprisez la terre entière, y compris les clients (des blaireaux comme tu dis) qui nous font vivre.

9.Posté par Yaloy le 28/10/2014 12:53 (depuis mobile)
Suite
Je ne suis pas certain que vos frasques seront les bienvenues chez nos concurrentes d''aujourd''hui lorsque AF aura cessé d''exister... Faute de "blaireaux" à transporter.
Tu me fais honte !
Signé : Un Rampant, 25ans d''AF, 3000€/mois