Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels
Accueil
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte


Air France vend la moitié de ses actions Amadeus


Air France qui a créé Amadeus avec Iberia, Lufthansa et SAS, vient de vendre un bloc de 33,6 millions d’actions du GDS, soit la moitié de ses parts. Le fruit de l’opération devrait servir à combler en partie les pertes enregistrées lors de l’exercice 2011 du Groupe Air France-KLM. Cette décision sème l'inquiétude chez le personnel qui s'étonne de voir vendus "les pépites de la compagnie".



Ph Delafosse
Ph Delafosse
Ce n’est plus un secret pour personne, le groupe Air-France KLM traverse des difficultés financières. Bien qu’elle ait mis en place des plans de sauvetage pour faire des économies et redresser la barre, la société vient, en plus, de vendre la moitié de ses parts d’Amadeus (soit 7,5 %) pour apporter un peu d’oxygène à ses comptes obstinément dans le rouge. Cette opération - dont le produit net s’élève à 467 millions d’euros - a pris forme une semaine avant la publication des résultats annuels du groupe. Selon les estimations de Bloomberg, la perte d’exploitation d'Air France/KLM pourrait avoisiner les 241,5 millions d’euros. Rien que pour Air France, son patron Alexandre de Juniac aurait avancé le chiffre de 500 millions devant ses salariés en janvier 2012.
Dorénavant, la compagnie détient une part du capital d’Amadeus IT Holding S.A. similaire à ses consœurs Iberia et Lufthansa qui possèdent respectivement 7,50 % et 7,61 %. Elles se sont toutes engagées à conserver le solde de leur participation pour une durée minimum de 90 jours.






1.Posté par Jacques de Guise le 02/03/2012 16:30
On dirait que AIR FRANCE devient AIR CHANCE comme dit le slogan barbare.
Incroyable qu'une partie du pays prennent encore des décisions appartenant au Moyen Age...il faudrait peut être penser au clients et à l'image de la France non pas celle de Paris avec son savoir faire hautain mondiale mais plus axé client confortable et montrant une France aimante.