Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels



Jeudi 8 Septembre 2011

Air France voudrait elle boycotter Le Figaro ?



Publié en page 99 de la dernière livraison de Paris Match (semaine du 8 au 14 septembre), un article affirme sans détour que "Air France boycotte le Figaro".



Air France voudrait elle boycotter Le Figaro ?
A l'origine, des incidents qui se seraient déroulés cet été : des pilotes auraient refusé de décoller tant que des exemplaires du Figaro seraient à bord. Pourquoi ? Les équipages n'ont pas apprécié les révélations, voire les critiques, du quotidien sur l'affaire du Rio/Paris. Ils reprochent particulièrement la publication des conversations enregistrées dans le cockpit, alors qu'une instruction est en cours. La mise en cause de l'équipage par les journalistes du quotidien n'est pas passée. Comme Air France achète 9,8 millions d'exemplaires du Figaro, selon Paris Match, la compagnie réfléchit à un ajustement de ses achats.



1.Posté par cabut le 09/09/2011 07:52
C'est ce que l'on appelle la dictature du prolétariat, et quel prolétariat !

2.Posté par polo le 09/09/2011 09:31
ben voyons dès qu'un article dérange on boycotte.
la liberté de la presse s'arrête ou commence le dikta des Dirigeants d'Air France.

tu dis que du bien de la Compagnie sinon pas de ventes sur les vols Air France.
Alors si tu veux pas que je revois mes commandes :
Tu parles pas de la situation financière de l'entreprise
Tu parles pas du déficit du CCE
Tu parles surtout PAS des pilotes.

Tu parles uniquement du festival de deauville, de la passion des Dirigeants d'Air France pour le festival de deauville.

Compris !

Sinon, pour des Dirigeants anciens membres de Cabinets du Gouvernement socialiste de tonton ça va pas le faire.

Au fait ils en pensent quoi Ségolène, Martine, Manu, Nono et François ?

3.Posté par Marcel Levy le 09/09/2011 10:30
Bonjour

J'entends vos critiques, je les respecte, mais ce n'est pas l'interprétation que je ferais de cette actualité.
Beaucoup de journaux, nous les premiers, évoquons le bon et le mauvais d'Air France sans pression, ni aucune mesure de rétorsion. Une compagnie de cette taille (elles sont une dizaine dans le monde) ne pourrait exister si tout était négatif dans sa vision et son approche.
Là, il s'agit d'une sensibilité des pilotes (et de leurs familles) à à des propos durs tenus par nos confrères. Nous sommes plus dans l'émotion et la colère des pilotes que dans la mesure "punitive".
C'est du moins ce que je pense de cette actualité,
Très cordialement

Marcel Lévy

4.Posté par Nono le 09/09/2011 11:42
Ce qui est intéressant, c'est de voir le chiffre publié et de ramener au tirage quotidien. On peut faire un calcul, par approximation, pour le Canard par exemple... sachant que le Canard est un hebdo et que chaque jour, pour tous les vols, il y a renouvellement des exemplaires du Canard à bord. On voit que le Canard est complètement tenu par Air France (sans parler de certaines amitiés au niveau des directions, ni même du fait qu'un dessinateur connu du Canard vit avec une directrice d'Air France). Bref, tout cela explique que, même le Canard fait silence sur des grosses affaires qui pourraient déranger un personnage omnipotent de la nomenklatura de l'aviation et ses copains issus de Polytechnique. Par exemple les affaires Habsheim, Sainte-Odile et quelques autres...

5.Posté par polo le 09/09/2011 14:23
Bonjour Monsieur Levy,

Il est clair que le constat fait par la presse amène des mauvais points, de mauvaises analyses ou d'interprétations pour les profanes en la matière ou peut être l'inverse allez savoir.

Ce qui métonne le plus dans ce boycot des navigants d'Air France et notamment celui du SNPL sans le nommer, ressemble plus à un trait de caractère négatif que pédagogique auprès d'une presse qui la dénonce et qu'ils dénoncent.

Pourquoi s'abstiennent-il d'un communiqué ou d'un interview contradictoire ?

Pourquoi quittent-ils la commission d'enquête avant même ses conclusions ?

Pourquoi ce silence et se comportement ?

Quant au tout négatif dans une entreprise comme Air France, il semblerait qu'à leur actuelle cela soit le cas au regard de leur situation financière, celle de leur CCE et plus important de leur sécurité des vols.

Peut être leurs Dirigeants pensent qu'il vaut mieux subventionner les Echos qui écrit des louanges sur leurs Diriegants d'AF ou l'humanité qui a besoin de gros renfort de subvention pour exister économiquement et qui est plutôt de l'obédience des Dirigeants (ils émanent tous de Cabinet Ministériel PS)

Libre à chacun de voir le positif ou le négatif dans cette affaire malheureuse, mais la vérité se situe souvent au milieu.




6.Posté par daniel lebreton le 09/09/2011 18:37
il est tout à fait exact qu'un des journalistes du figaro, Monsieur XXXXX, se fait toujours un malin plaisir de publier des articles très négatifs à propose de la compagnie Air France. les articles du journal LEs Echos sont beaucoup plus objectifs.

7.Posté par Renard le 09/09/2011 21:25
Faut-il s'étonner ?
Syndicaliste à Air France, je sais que la compagnie mérite, comme beaucoup, des critiques.
Mais depuis l'histoire du CCE et de la couverture qu'en a fait le Figaro, je me poses des questions sur l'honnêteté du journaliste qui n'a jamais écrit un article favorable à Air France, et qui est par ailleurs militant syndical à FO.
Je sais qu'il a aussi rencontré l'ancienne équipe du CCE qui lui ont donné leur analyse de la situation, il n'en a jamais soufflé mot.
Donc quand un journaliste semble si peu honnête et qu'il est soutenu par son rédacteur en chef, faut-il dépenser des millions pour offrir à nos passager un journal qui ne sait que nous crache dessus ?
Il est temps de retrouver le juste équilibre que confère l'honnêteté et qui fut la devise au frontispice du Figaro

8.Posté par Loulou Bécane le 10/09/2011 18:31
Pourquoi ne publie t on pas de communiqués rectificatifs ? parce que la Prese française inféodée à de grands groupes financiers ne les publiera pas.

9.Posté par FLO le 10/09/2011 19:03
Bonsoir
Une chose est sure, c'est que Monsieur XXXXXXX qui se déclare grand spécialiste de l'aérien, ne peut pas supporter Air France.

Dès qu'il peut enfoncer la compagnie, dès qu'il peut publier un article polémique, il ne se gène pas, au détriment même de la vérité.

Combien de fois avons nous vu un article sensationnel signé de ce "journaliste" et qui s'effondrait finalement, car fondé sur des contre-vérités.

Il me paraitrait normal qu'AF revoie sa copie avec le Figaro, dans la mesure où je ne vois aucune boite en France privilégier une autre entreprise qui s'amuse à lui taper dessus, souvent de manière infondée.

Je trouve que la Direction d'Air France a déjà été bien patiente...

10.Posté par FLO le 10/09/2011 19:04
@polo :

Le CCE d'Air France est une entité complètement à part.

Vous ne pouvez pas dire que la compagnie s'occupe de son CCE avant la sécurité des vols, c'est purement diffamatoire.

11.Posté par de costa le 11/09/2011 08:34
Vous avez l'air de "tomber des nues", mais d'après vous pourquoi TF1 et consorts ne disent surtout pas que le lait est mauvais à la santé par exemple (gros gros annonceurs les produits laitiers!!!), Mr XXXXX, "journaliste" au figaro et soit disant "expert aéronautique" passe son temps et ses articles, depuis des années à mettre Air France "à l'amende". Il ne s'agit que d'une goutte d'eau pour l'article cité plus haut.
Au sein du personnel, tout le monde se demande pourquoi? Un jour il a du ne pas être surclassé à bord sans doute (demande de tous les journalistes!! "je suis journaliste, vous me surclassez?" sous entendu (sinon, car à votre image, j'ai du pouvoir moi!!)
Bref, j'adorerais qu'AF cesse d'enrichir un journal comme le figaro oui!

12.Posté par Suzin le 13/09/2011 19:56
Une autre vision de cette affaire : http://www.lejdd.fr/Medias/Presse-ecrite/Actualite/Les-relations-entre-le-Figaro-et-Air-France-sont-tendues-388579/?sitemapnews