Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels
Accueil
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte


Air India ne nourrit plus ses passagers éco


Salaires impayés, factures de carburants ou de taxes d’aéroport en suspend… La dette d’Air India avoisine les 6 milliards d’euros. A la recherche d’économies, la compagnie a supprimé le plateau repas de la classe éco sur ses vols intérieurs depuis le 1er février 2012.



Air India ne nourrit plus ses passagers éco
Prise à la gorge, Air India se serre la ceinture et par la même occasion celle de ses passagers. Depuis le 1er février, elle ne propose plus de repas sur ses lignes domestiques court-courrier dans ses classes Économique, mais seulement une collation. Sur les vols de moins d’une heure, les passagers recevront un biscuit sec avec de l’eau ou du jus de fruit. Les boissons chaudes seront servies à la demande. Sur les trajets de 90 minutes, le plateau sera un peu plus conséquent et contiendra des sandwichs, un brownie, de l’eau ainsi qu’un café ou un thé. Si le vol fait plus de 90 minutes, le service d’un plateau-repas est maintenu même sur les fréquences intérieures. Les passagers de Première et Business ne sont pas concernés par la mesure. De plus, les voyageurs prenant les appareils de la compagnie pour des vols internationaux ou de plus de 90 minutes ne seront pas obligés de faire un bon déjeuner ou de faire des provisions, les repas chauds sont toujours servis dans toutes les classes. À la recherche de solutions pour redresser la barre depuis plusieurs mois, la suppression des repas n’est pas la première mesure du transporteur. Il a par exemple développé ses services additionnels. Plus grave, le Directorate General of Civil Aviation (DGCA), inquiété pendant un temps par des resserrages de boulons sur la maintenance par exemple et la carence d’équipage, avait tiré le signal d’alarme sur des manquements à la sécurité d’Air India.