Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels



Mardi 19 Avril 2011

Air Madagascar rejoint la liste noire européenne, accompagnée par les compagnies du Mozambique



Les deux B767 de la compagnie Air Madagascar sont interdits sur le territoire européen, selon une annonce publiée mardi par la Commission européenne. Ses deux avions ont été ajoutés à la liste noire de la Conférence européenne de l’aviation civile (CEAC). Ils assuraient jusqu’à maintenant les vols longs courriers de la compagnie : ils ne devraient plus avoir le droit de se poser sur les aéroport européens, annulant ainsi la desserte de Paris et Marseille.



Air Madagascar rejoint la liste noire européenne, accompagnée par les compagnies du Mozambique
Les deux B767 de la compagnie Air Madagascar sont interdits sur le territoire européen, selon une annonce publiée mardi par la Commission européenne. Ses deux avions ont été ajoutés à la liste noire de la Conférence européenne de l’aviation civile (CEAC). Ils assuraient jusqu’à maintenant les vols longs courriers de la compagnie : ils ne devraient plus avoir le droit de se poser sur les aéroport européens, annulant ainsi la desserte de Paris et Marseille. Les compagnies du Mozambique sont dans le même cas.
Les deux appareils concernés datent de 1991. Ils ont été inspectés par la CEAC, qui a constaté sur l’un d’eux, à Paris, une «grave» anomalie sur une trappe du fuselage. D’autres manquements à la sécurité, moins importants ont été relevés sur l’autre Boeing. "Deux aéronefs spécifiques d'Air Madagascar [sont interdits] en raison de manquements graves appelant une action ferme" indique la Commission européenne.
De son côté, Air Madagascar « accepte et positive ces remises en question qui n’ont comme objectif que l’amélioration continue de son exploitation » indique la compagnie dans un communiqué. Les autorités européennes devraient officialiser leur décision le 20 ou le 21 avril.
Air Madagascar devrait se tourner vers la location d’un appareil à une compagnie régulière et l’achat de places, pour pouvoir assurer les liaisons avec l’Europe. Elle devrait aussi profiter de son accord de partage de codes avec Air France, signé récemment. La décision des autorités européennes ne concerne pas les liaisons régionales effectuées avec d'autres appareils, notamment les 11 rotations entre la Madagascar et la Réunion, ainsi que les 9 vols vers Mayotte.
La République démocratique du Congo reste dans le collimateur de l'Europe, puisque "les autorités compétentes de ce pays n'étant, à ce jour, pas suffisamment à même d'assumer leurs responsabilités en matière de surveillance de la sécurité aérienne, tous les transporteurs aériens de ce pays font l'objet de restrictions d'exploitation".
Dans la série des rappels à l'ordre,la Russie est invitée à la vigilance, "afin de garantir que tous [s]es aéronefs effectuant des vols dans l'UE respectent les normes internationales". Deux petites compagnies aériennes allemandes - Bin Air et ACH Hamburg - et une petite compagnie espagnole, Flightline, sont également sommées de résoudre les problèmes de sécurité constatés si elles ne veulent pas être inscrites sur la liste noire.

A contrario quatre compagnies cargo indonésiennes, utilisées éventuellement en bout de ligne, sont à nouveau autorisées d'utilisation: Cardig Air, Republic Express, Asia Link et Air Maleo, ainsi que le transporteur ukrainien UMAir.



1.Posté par loulou le 24/04/2011 15:47
oui mais vous oublie que rien ne prouvre que derrierre tout sa vous avais pas des lobie qui essaye interdire telle ou telle compagnie par se que sait un concurrent . je me mefie de toute sait dessition prit obcurement sans vraiment que es de preuvre de quoi que se soit a 8 clos si je vous voyer se que je veut dire