Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels



Mardi 18 Novembre 2014

Airbnb lance un magazine et veut parler aux voyageurs d'affaires



Bousculée par la justice aux USA et dans plusieurs pays d'Europe, Airbnb ne se laisse pas démonter par les critiques des hôteliers qui jugent la structure peu concurrentielle. Au mois d'août dernier, l'annonce de son arrivée dans l'univers du voyage d'affaires avait suscité beaucoup d'inquiétude tout comme l'accord signé avec Concur, une "véritable provocation" selon les associations hôtelières.



New York, la ville où l'offre est l'une des plus importantes
New York, la ville où l'offre est l'une des plus importantes
Nouvelle étape dans l'univers de la communication d'Airbnb, la création d'un magazine « papier » baptisé "ananas" du nom du fruit considéré comme un symbole de l'hospitalité dans la Nouvelle-Angleterre coloniale. Publié à l'entrée de l'hiver, Pineapple, en anglais, veut sur 128 pages rassurer ses utilisateurs et  rappeler les valeurs de l'entreprise. Le groupe précise également que "la sharing économie est devenue pour toutes les générations une approche nouvelle de l'hébergement à l'étranger". Pour Andrew Schapiro, responsable de la marque, "le magazine, qui sera gratuitement distribué aux propriétaires (comme au locataire) inscrits sur le site, devra également démontrer la qualité globale de l'offre et le soin apporté au choix des chambres et appartements proposés".

Airbnb, qui a refusé la publicité pour financer cette première publication, souhaite également communiquer auprès des voyageurs d'affaires qui représenteraient, selon des chiffres non officiels, un peu plus de 10 % de sa clientèle. Le groupe rappelle que tout a été fait pour les séduire et que les chambres proposées sur le site dédié au Corporate Traveller sont vérifiées et contrôlées pour répondre à leurs attentes en matière d'hébergement.
Au-delà, Airbnb souhaite créer une communauté d'échange dans le monde du voyage d'affaires pour bénéficier des avis et des conseils que pourraient donner les utilisateurs. En créant un sentiment d'appartenance à une communauté, Airbnb vise principalement les moins de 35 ans, très sensibilisés à l'offre et qui, une fois dans un cadre professionnel, continuent à utiliser ses services pour voyager. Publié dans un premier temps en anglais, le magazine ne devrait pas connaître de déclinaison dans d'autres langues mêmes si Andrew Schapiro ne ferme pas la porte à une extension du magazine ces prochaines années.