Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels
Accueil
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte


Airbus Group confirme les 5800 postes supprimés d'ici 2018


Les craintes des employés d’Airbus Group étaient justifiées. L’entreprise européenne qui restructure ses activités a confirmé à Toulouse, le 27 janvier 2014, qu’elle allait supprimer 5800 postes d’ici 2016. La branche d’aviation civile sera moins touchée que ses secteurs défense et espace réunis au sein de la division Airbus Defence and Space (ADS).



En pleine réorganisation, Airbus Group (Ex-EADS) a bien prévu de se séparer de 5.800 postes au total en Europe d’ici 2016. L’entreprise compte surtout réduire les effectifs de ses entités Cassidian (défense) et Astrium (espace) qui vont être réunies avec l’activité avions de transport militaire d’Airbus, pour former la division Airbus Defence and Space. En effet, cette réorganisation va conduire à la suppression de 5.290 emplois en 3 ans répartie quasiment équitablement entre Cassidian et Astrium.
En France, la holding programme la suppression de 396 emplois à Toulouse (sur 2.500), 309 autres aux Mureaux (région parisienne) et 213 à Bordeaux chez Astrium. De son côté, Cassidian va perdre 411 postes à Elancourt (région parisienne) son principal site français. Le reste des suppressions portera sur les fonctions centrales comme les ressources humaines, informatique, paie...
La réorganisation de EADS, baptisé Airbus Group depuis le 1er janvier, met en place 3 divisions (au lieu de 4) : Airbus (aviation commerciale), Airbus Helicopters (ex-Eurocopter) et Airbus Defence and Space.